Depuis plusieurs semaines, nous avons été submergé quotidiennement par un déluge d’informations sur la crise financière. Sommes-nous pour autant plus informé ? Avons-nous compris les raisons de la crise ? Savons-nous pourquoi les banques sont en crise ? Quel est le rôle de l’Etat ? De la bourse ? Des Etats Unis ? Des multinationales ? Etc …

Dans le monde des grandes finances nous sommes presque tous des nuls. Ce qui m’embête le plus, ce n’est pas la crise en elle même, mais c’est mon ignorance totale de tous ces mécanismes opaques et occultes qui font tourner la machine financière, et bancaire. Même les politiciens utilisent un langage ésotérique dont on s’égare après leur deuxième phrase. Quant aux médias, ils nous bombardent à longueur de journée qu’il m’est devenu de plus en plus difficile de comprendre leurs analyses complexes, confuses et souvent obscures. Enfin, je ne comprends plus vraiment de tout ce qui se passe autour de moi.

Je me sens tout à fait impuissant devant tous ces monstres de l’économie et devant tous ces grands illuminés économistes qui savent tout et qui expliquent avec une facilité étonnante et avec des mots rébarbatifs et grincheux -que peu d’êtres humains que je connaisse puissent déchiffrer encore moins appréhender- de long en large les raisons de la crise et les remèdes pour atténuer cette crise.

Plus grave encore, tous ces milliards que nos gouvernants ont très vite trouvé, pour mettre à la disposition des banques me laissent vraiment perplexe. Je vois ça comme une gratification aux banques, et pourtant à mon avis, elles sont coupables parce qu’elles sont à l’origine de la crise à cause de leurs spéculations à outrance. Je ne sais pas comment l’expliquer, encore moins comment le justifier mais c’est ce que je crois.

En tout cas, ce que j’ai compris dans toute cette crise qui me paraît profondément artificielle est la perte de confiance dans le système bancaire et dans la doctrine de la globalisation du capitalisme mondial.

Finalement, pour mieux comprendre la crise, l’argent et la banque je vous propose une vidéo très intéressante et très enrichissante qui explique pour les nuls comme moi tout le mécanisme financier.


Si nous avons parlé argent il faut parler Bourse. L’argent et la bourse sont complémentaires et indissociables. L’argent c’est la marchandise et la bourse c’est le supermarché où seuls les gros capitalistes ont droit et le privilège d’acheter de vendre et de spéculer avec tous les produits financiers.

De l’autre côté de l’Atlantique, la grand-mère des Bourses, celle de New York, vieillie et malade a connu sa plus forte chute de tension depuis le krach de 1987. A titre d’exemple, aujourd’hui, Wall Street -7,33%, Paris -6,14%. Si la grand-mère éternue à New York, les bourses d’Europe frissonnent. Par conséquent, le vieux continent n’a pas échappé non plus à la dégringolade. Toutes les bourses sont en chute libre malgré les milliards mis gracieusement à leur disposition par des gouvernements en panique qui veulent sauver coûte que coûte la faillite du capitalisme.

« Avec la crise sur toutes les bouches, impossible d’échapper à l’actualité des marchés boursiers. Et si la Bourse n’est pas votre point fort, c’est l’occasion de revenir dessus en vidéo. »


Auteur : Sarie Abdeslam
Bruxelles, le 12 octobre 2008




0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

 
Top