La dernière étude de l’Insee sur le niveau de vie des Français, publiée le 12 septembre 2017, montre que le niveau de vie est stagnant. La faute en revient toujours à la crise économique mondiale de 2008 qui a largement freiné la croissance des revenus des Français et du reste du monde : en 2015 le niveau de vie n’a augmenté que de 0,4 % par rapport à 2014 (en euros constants).


Les riches retrouvent la croissance… 
Le niveau de vie des Français stagne : pour être dans la médiane il faut toucher 20 300 euros par an. C’est plus que le SMIC (17 700 euros par an) et c’est suffisant pour faire partie des 50 % les plus riches selon l’étude de l’Insee publiée le 12 septembre 2017. L’Institut précise toutefois que la situation est bien différente en fonction des revenus. 

Les plus riches, soit ceux qui font partie des 50 % des Français qui gagnent plus de 20 300 euros par an, voient leur niveau de vie progresser en 2015. Surtout les très riches, les 5 % les plus aisés, dont le niveau de vie a augmenté de 2,3 % entre 2014 et 2015. Largement plus que l’inflation qui s’était établie à moins de 1 %.

… les pauvres continuent d’être de plus en plus pauvres 
Si les riches voient leur richesse augmenter, tout du moins leur niveau de vie, les pauvres sont de plus en plus nombreux : 8,9 millions de personnes en France vivaient sous le seuil de pauvreté en 2015, soit avec des revenus inférieurs à 1 015 euros par mois. Ça représente 14,2 % de la population de l’Hexagone. 

Les moins aisés, notamment les ouvriers et les chômeurs, sont de plus en plus nombreux à être pauvres : 37,6 % des chômeurs et 15,3 % des ouvriers. En comparaison, seulement 8 % des actifs sont considérés pauvres. Un taux qui baisse à 3,1 % chez les cadres.



0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

 
Top