M’jid El Guerrab, député LREM de la 9e circonscription des Français de l’étranger, s’en est violemment pris à un cadre du Parti socialiste, Boris Faure, et l’a frappé à coups de casque. Ce dernier est toujours en soins intensifs. M’jid El Guerrab a été placé ce vendredi en garde à vue dans le cadre d’une enquête pour « violences aggravées ».

La scène a eu lieu mercredi 30 août au soir en plein Paris. L’élu de La République en marche M’jid El Guerrab a asséné deux violents coups de casque à Boris Faure, cadre du Parti socialiste. Victime d’une hémorragie cérébrale, ce dernier a dû être opéré en urgence. Selon un témoin, Boris Faure aurait traité M’jid El Guerrab de « sale arabe ». « Impossible », répondent les proches du cadre socialiste.

Un vieux contentieux politique entre les deux hommes est aussi en cause. Dans une tribune, Boris Faure avait récemment qualifié le nouveau député LREM d’opportuniste ordinaire, après que ce dernier avait échoué à se faire investir par le Parti socialiste.

L'élu de gauche est désormais hors de danger, mais pour Olivier Faure, président du groupe socialiste à l’Assemblée nationale, La République en marche doit exclure de ses rangs M’jid El Guerrab : « au-delà de la procédure judiciaire, il y a aussi un mouvement politique qui aujourd’hui doit prendre ses responsabilités et donc ne pas tolérer dans ses rangs des gens qui utilisent des moyens qu’on accepte de personne. C’est inadmissible qu’un parlementaire puisse commettre de tels actes ».

M’jid El Guerrab se « met en retrait du groupe parlementaire »
Le député franco-marocain va-t-il alors être exclu du parti de la majorité ? Impossible à dire pour l’heure, même si dès hier, La République en marche a condamné ce geste, expliquant « qu'aucun comportement ne saurait justifier de tels actes ».

M’jid El Guerrab a décidé ce vendredi de prendre les devants. Sur Facebook, il a annoncé se « mettre en congé du parti et du groupe parlementaire LREM afin de permettre à l'enquête de se dérouler de la manière la plus sereine possible »


0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

 
Top