Alors que l’on veut construire à grands coups de milliards d’euros un énorme aéroport à Nantes avec les sous du con-tribuable, on revend en les privatisant ceux déjà existant comme à Toulouse ou Lyon. 

En clair, on socialise les coûts de construction avec l’argent du peuple, puis on vend le tout une misère au privé, en privatisant les bénéfices et les gains. 

Alors que le Président de l’aéroport de Toulouse a été débarqué par les nouveaux propriétaires chinois, France 3 revient sur le départ du président du directoire des Aéroports de Lyon (dont l’État a cédé sa participation de 60 % à un consortium composé de Vinci Airports, la Caisse des dépôts et Crédit Agricole Assurances, pour 535 millions d’euros), Philippe Bernand, qui quitte ses fonctions pour occuper le même poste à la tête de l’aéroport de Marseille-Provence en décembre. 

L’aéroport de Marseille-Provence, qui est certainement l’un des prochains sur la liste des privatisations, tout en sachant que cet aéroport de Marseille souhaite rester comme avant pour toujours… Pas sûr que l’arrivée de Philippe Bernard ne soit pas un prélude à une nouvelle… privatisation ! 





0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

 
Top