Une fusée européenne de type Vega procédera à la mise en orbite, le 7 novembre prochain, de deux satellites dont l’un de télédétection civile (Pléiade 1-A) et l’autre de reconnaissance militaire (Pléiade 1-B) pour le compte du Maroc.

L’information a été donnée par le site le360.ma, reprenant lui-même les révélations faites par le site SpaceFlight Now et de FAR-Maroc spécialisé dans les questions de défense.

D’une valeur globale de 4,7 milliards de dirhams (environ 500 millions $), ces deux satellites ont été commandés à Thales Alenia Space (TAS) et à Astrium (devenue Airbus Defence and Space), la division d’Airbus Group spécialisée dans les avions et les équipements militaires tels que les drones, les missiles et les lanceurs spatiaux.

Ce futur lancement permettra ainsi au Maroc d’accroitre le nombre de ses satellites en orbite. En effet, le pays en possède déjà deux (2). Le premier dédié aux télécommunications et à la prévision météorologique baptisé Zarkaa Al Yamama, avait été lancé en 2001, depuis la base de lancement de Baïkonour au Kazakhstan.

Par ailleurs, le Maroc deviendra, à cette occasion, le troisième pays africain après l’Afrique du Sud et l’Egypte, à posséder un satellite de reconnaissance militaire.






0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

 
Top