À l’attention du ministre des Transports, du wali de Casablanca et toutes autres personnes chargées de la commune et de la sécurité des Marocains et des Casablancais.

Nous, Casablancais, sommes désormais dépossédés de notre droit à circuler et à être transporté librement et en toute sécurité dans le royaume. Par votre passivité, votre attentisme et votre immobilisme, vous avez laissé la ville de Casablanca à l’abandon, livrée à une anarchie sans précédent. Nous vous implorons d’agir le plus rapidement possible et de manière effective dans un premier temps sur le problème des taxis et de Uber.

Vous avez le devoir et l’obligation de légiférer le métier du taxi au Maroc.

Le taxi a le devoir de prendre en charge les clients quand le taxi est libre, qu’importe son point de destination. Le taxi a l’obligation de transporter le client jusqu’à sa destination finale. Le taxi a l’obligation de déclencher le compteur pour donner au client le tarif exact de sa course. Le taxi a l’obligation d’avoir un véhicule répondant aux normes de sécurité. Le taxi doit avoir une conduite irréprochable et un service responsable devant ses clients.

Quel est donc ce zoo qui s’est mis en place à la sortie de chacune des gares? Les taxis se jettent sur vous en meute tout en criant leur destination. Mais vous prenez conscience deux minutes messieurs les responsables du caractère lunaire et fou de la situation? Mesurez-vous la totale anarchie créé par ces taxis?

Nous vous demandons messieurs de mettre en place une politique d’encadrement quant à la prise en charge des usagers, aussi bien dans les rues que ceux qui sortent des gares et des aéroports. Comme dans tous pays civilisés, vous devez imposer une règle simple et fondamentale: c’est aux taxis de faire la queue et de prendre en charge au fur et à mesure chacun des clients selon leur ordre d’arrivée. Et c’est aux usagers de décider de leur destination, non aux taxis! Le taxi a comme devoir de rendre service au client et d’exécuter le trajet demandé, moyennant une somme forfaitaire ou tarif compteur selon la loi en vigueur!

Nous vous demandons par le pouvoir que le peuple vous a conféré de mettre à exécution notre droit à circuler et à être transportés librement et en toute sécurité. Jusqu’à quand allez-vous rester immobiles devant la loi de la jungle que nous imposent ces taxis? Nous, les usagers, crions notre détresse absolue devant cette anarchie que vous avez laissé sciemment s’installer dans notre pays! Nous crions notre ras-le-bol général et le stade de non retour dans lequel nous sommes.

Nous n’en pouvons plus de subir cette situation, de devoir négocier avec ces mafieux pour nous emmener à bon port. Nous n’en pouvons plus de nous taire devant les tarifs arbitraires qu’ils nous imposent. Nous n’en pouvons plus de monter dans des tas de ferrailles, sans rétroviseurs, vitres cassées, dont même la fourrière ne saurait que faire! Nous n’en pouvons plus d’avoir comme interlocuteur des chauffeurs de taxis qui sont irrespectueux, agressifs et dangereux pour la population! Nous n’en pouvons plus d’être traités comme des moins que rien par ces preneurs d’otage!

Nous savons tous que les agréments de ces taxis sont détenus par des personnes intouchables qui ont la main mise sur cette mafia. Faites donc cesser immédiatement ce manège insidieux, démantelez toute la filière au nom du pouvoir qui vous est conféré au nom du peuple qui réclame votre prise de responsabilité devant la gravité des enjeux!

Tous les taxis qui ne répondent pas à leurs obligations doivent être suspendus de leur activité. Ni plus ni moins. Prenez donc conscience qu’il en va de la sécurité et des droits fondamentaux des Marocains bon sang!

Dans chacun des pays où Uber s’est installé, il y a eu des problèmes, mais qui ont été très rapidement résolus par la réactivité des gouvernements en place.

Nous vous implorons d’en faire de même et de légiférer au plus vite sur le vide juridique existant autour de la position de ce nouvel acteur indispensable qu’est Uber. Tous les jours, des chauffeurs de la société Uber sont pris pour cibles par les taxis dans les rues de Casablanca, à la vue de tous. Les chauffeurs sont encerclés. Puis dépossédés de leur véhicule. Récemment, des chauffeurs Uber ont été agressés physiquement, là encore à la vue de tous. Des chauffeurs Uber ont fait des accidents par la faute du jeu dangereux imposé par les taxis. Messieurs les responsables, attendez-vous qu’il y ait des morts? Attendez-vous qu’il y ait du sang qui coule sur vos mains pour vous réveiller?

La police présente sur place sur chacun de ces accidents donne raison aux taxis. Trouvez-vous normal qu’une personne soit agressée et que l’agresseur soit protégé par la loi? Et que la victime soit détenue par les policiers? Sous prétexte que l’agrément du taxi émane de personnes intouchables. Mesurez-vous la gravité de la situation? Messieurs les responsables, êtes-vous seulement conscients de l’escalade de la violence de ces taxis et de la terreur qu’ils imposent dans notre pays et ce, en toute impunité? Si vous restez impassibles devant cette situation, je crains que le pire risque d’arriver. Et vous serez complices et coupables de cette situation par votre silence et votre lâcheté.

Vous ne réalisez pas combien l’arrivée d'Uber au Maroc a changé la vie de bon nombre de personnes. Le service à la demande est plus que jamais indispensable dans une société moderne et connectée. Uber a jusqu'à présent répondu à toutes ses obligations et n’a manqué à aucune de ses responsabilités vis-à-vis des usagers. Son effectif est qualifié, compétent, motivé, respectueux et responsable. Le peuple a plus que jamais besoin de cette alternative pour assurer sa liberté de se déplacer en toute sécurité, au regard de l’anarchie des taxis.

Vous avez comme devoir d’assurer le bon déploiement d’Uber sur le territoire de la ville, et de garantir la sécurité de ses propres chauffeurs qui veulent avant tout travailler ainsi que celles des usagers de cette plateforme qui ne demandent qu’une chose: assurer un transport décent en toute sécurité.

Nous vous implorons d’agir et de faire de la répression le mot d’ordre de vos responsabilités. Tout taxi agressant un chauffeur Uber et ses clients doit être suspendu de son activité et emprisonné pour coups et blessures et pour atteinte à la sécurité des Marocains. Il y a des lois dans ce pays, faites-les respecter pour tous!

Messieurs les responsables politiques, je suis conscient que mon écrit est une bouteille à la mer. Je ne suis pas la première ni la dernière à tirer la sonnette d’alarme. Mon désarroi devant les taxis est valable pour la gestion des ordures de la ville où il n’y a pas un mètre parcouru sans voir un tas de déchets jonchés les rues de la "capitale économique". Une honte! Est-ce si compliqué de multiplier les bennes à ordures? Est-ce si compliqué de mettre en place une organisation des déchets viable?

Mon désarroi est également valable pour la gestion des trottoirs occupés par des propriétaires de commerces qui empiètent sur le droit des piétons à marcher sur une propriété publique pour éviter de se faire écraser par les voitures.

Mon désarroi porte également sur l’anarchie des gardiens de voiture qui, malgré vos 3 dirhams imposés, n’ont que faire de votre décision et continuent de terroriser et de menacer les usagers.

Mon désarroi porte aussi sur l’insécurité de cette ville. Plus personne n’est à même de sortir circuler librement dans les rues de Casa sans se faire agresser par des délinquants qui pullulent dans la ville sous substances de psychotropes.

Mais bon sang, y a t-il un pilote dans l’avion? Où êtes-vous messieurs les responsables? Que faites-vous de vos journées? De votre mandat d’élu? Etes-vous à ce point sourds et atteints de cécité pour ne pas venir au secours de la population en détresse et en colère de ne plus reconnaître sa ville! J’en appelle à votre sensibilité et à votre raison pour réagir et sévir! Il est urgent et vital de mettre de l’ordre dans ce chaos qui règne au sein de la ville!

Messieurs les responsables, si vous n’êtes pas capables de prendre à bras le corps une fois pour toute ces problèmes, et de les régler non pas comme un effet d’annonce mais comme une transformation profonde et pérenne dans le temps, je vous renvoie au discours de notre précieux roi: démissionnez de vos postes et laissez des gens compétents et motivés par le bien-être et la sécurité de leurs concitoyens prendre les choses en main. Le peuple vous aura averti. La balle est dans votre camp.

Source : ladepeche.ma/










0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

 
Top