Nous, citoyen-ne-s de confession musulmane, acteurs associatifs de terrain, éducateurs, artistes, enseignants et/ou académiciens, responsables religieux, imâms, représentants de mosquées ou d’associations, représentants de communautés islamiques locales, représentants d’œuvres ou de fondations caritatives, de toutes appartenances à l’islam, de toutes tendances et écoles juridiques, de toutes origines ethniques, culturelles et linguistiques, de Flandre, de Bruxelles et de Wallonie, de toutes générations, femmes et hommes, sommes réunis en ce jeudi 22 janvier 2015 pour prendre acte de la situation dramatique de l’actualité vécue par les communautés musulmanes de Belgique.

Ces dernières semaines, les tragiques événements commis par une poignée d’individus au nom de l’islam ont mis en danger – comme jamais auparavant – l’avenir de notre présence paisible et durable ainsi que celle de nos enfants en ce pays qui a vu naître la plupart d’entre nous et dont nous sommes toutes et tous de fier-e-s citoyen-ne-s.

Notre objectif commun est de réfléchir sur le mieux vivre-ensemble mais aussi de promouvoir un islam généreux qui nourrit harmonieusement l’ensemble de la société, dans toute sa diversité et sa complexité, qui contribue activement à la cohésion sociale et à la construction d’une société interculturelle inclusive, fondée sur la justice sociale, l’égalité dans la pratique et le respect de chacun-e dans sa complexité.

Pour ce faire, nous avons décidé de commun accord, à partir de nos expériences, nos expertises, nos savoir-faire, nos points de vue respectifs, sans renier notre identité propre dans notre diversité, d’œuvrer, en collaboration et en partenariat avec toutes les composantes démocratiques de notre fabrique sociale nationale, autour de quatre axes principaux :
  • l’élaboration d’une compréhension commune de l’islam à long terme qui permettra aux musulmans de vivre leur foi de manière apaisée en Belgique, en bonne intelligence avec l’ensemble de leurs concitoyens, dans le respect mutuel et l’entente cordiale ;
  • l’éducation dans la paix et la promotion d’une raison critique afin d’offrir aux jeunes les ressources nécessaires pour se construire en toute autonomie et loin des discours de rupture et de haine – en renforçant notamment le dialogue parents-enfants ;
  • la lutte efficace contre les discriminations, les stigmatisations et les inégalités sociales dans notre pays qui accroissent les tensions et les méfiances entre les citoyens ;
  • la valorisation de la contribution musulmane en Europe et en Belgique, montrant aux jeunes générations que le patrimoine musulman est constitutif de leur vécu aujourd’hui, en Belgique, en 2015, afin de rompre définitivement avec les théories du choc des civilisations.
Nous souhaitons œuvrer ensemble pour lutter sans concession contre certaines lectures faisant l’apologie de la violence et les idéologies totalitaires qui détournent nos textes sacrés de leurs finalités pacifistes, de la préservation de la vie, de l’intérêt général, du bien commun et de la justice.

Nous nous engageons également à travailler dans la transparence et le respect mutuel, à combattre sans réserve tout discours haineux, discriminant, violent à l’encontre de toute autre communauté, minorité ou groupe – sur quelques bases que ce soit (ethnique, sexuelle, religieuse, orientation sexuelle, âge, origine sociale, handicap).

Afin de nous aider à remplir cette mission essentielle d’intérêt public, nous appelons également nos représentants politiques à engager sans plus attendre les actions suivantes :
  • accorder à la religion musulmane sa place pleine et entière dans notre paysage institutionnel, en respectant le cadre constitutionnel de séparation entre le politique et le religieux et en concrétisant au plus vite les projets renforçant l’épanouissement d’un islam de Belgique (institutionnalisation de l’islam, engagement massif d’aumôniers, formation des responsables et d’éducateurs spécialisés dans la gestion du fait religieux, émissions concédées à la TV et à la radio, soutien à l’associatif musulman …) ;
  • lutter efficacement contre l’islamophobie qui renforce les tensions sociales et communautaires ; et lutter sans réserve contre les préjugés et les discriminations dont souffrent les musulmans, notamment dans le monde de l’éducation et de l’emploi ;
  • garantir la pratique digne de l’islam dans notre pays afin de permettre aux citoyens de confession musulmane de vivre pleinement leur foi en harmonie avec les autres convictions et dans le respect de la loi et de la neutralité de l’État ;
  • engager une concertation véritable avec les responsables des communautés musulmanes locales, la police et les services de prévention pour soutenir les actions de protection et de monitoring des actes antiterroristes sans sombrer dans les mesures sécuritaires inefficaces de court terme ;
  • s’attaquer sans tarder aux causes profondes des inégalités sociales et économiques dans notre pays afin d’offrir à l’ensemble de la jeunesse des perspectives d’avenir ;
  • développer un véritable récit collectif national dans lequel la composante musulmane est partie prenante afin de mettre en lumière des parcours de « héros » musulmans de Belgique auxquels les jeunes peuvent s’identifier ;
  • rompre avec le silence et l’impunité sur de nombreux conflits au niveau international ;
  • monitorer et arrêter efficacement la propagation des discours de haine – de toutes les haines – sur Internet et les réseaux sociaux.
En prenant chacun sa part de responsabilités dans ce défi et en conjuguant nos efforts, nous pouvons désamorcer les frustrations et les discours de rupture qui ont mené aux actes de terreur plaçant l’ensemble de notre population dans la souffrance, la peine et la peur.

Par la même occasion, nous appelons l’ensemble des acteurs investis dans les secteurs de la jeunesse, de la culture, de la prévention, des médias – dont le rôle dans la déconstruction des préjugés est essentiel – et du dialogue interculturel à soutenir toute initiative favorisant le respect mutuel et l’entre-connaissance. Seules nos actions communes permettront de transcender les différences pour agir pour le bien commun. Nos enfants méritent un avenir meilleur. C’est pour eux que nous souhaitons agir. Ensemble. Maintenant.

"Convergences musulmanes de Belgique contre la radicalisation et pour la citoyenneté"
Déclaration de Bruxelles – 22 janvier 2015


Porte-paroles de l’initiative citoyenne 
Fouad GANDOUL (néerlandophone) 
et Hajib EL HAJJAJI (francophone) 





0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

 
Top