SM le Roi Mohammed VI a toujours entouré les MRE d'un intérêt singulier. Dès son accession au Trône alaouite, le Souverain a multiplié gestes et actions à l'égard de la communauté marocaine résidant à l'étranger et notamment les jeunes. 

Dans le dernier discours royal, qui a fait un bilan d'étape de l'ensemble des chantiers entamés, il a encore une fois souligné l'attachement indéfectible des MRE au Trône alaouite et leur apport au développement du pays. «Nous demeurons constamment à l'écoute de ce que ressent notre communauté résidant à l'étranger, dont chaque membre est l'objet d'une attention particulière de Notre part. Nous tenons, à cette occasion, à saluer leur solide attachement à leur pays, leur fidélité sans faille à leur identité, et le rôle constructif qu'ils jouent en faveur du développement de la mère-patrie. Face à cette conjoncture difficile que traversent certains de leurs pays d'accueil, Nous ne pouvons qu'exprimer Notre soutien et Notre solidarité avec ceux qui en pâtissent aujourd'hui», a tenu à souligner le Souverain dans un discours à la Nation à l'occasion de la fête du Trône célébrant le treizième anniversaire de son intronisation, le 30 juillet dernier, à Rabat. 

Et à chaque fête du Trône, c'est d'ailleurs devenue une tradition, SM le Roi Mohammed VI décore de wissams royaux des jeunes MRE qui se sont illustrés dans divers domaines.

L'année dernière, SM le Roi avait décoré du wissam du mérite intellectuel Nadir El Khayat plus connu sous le nom de Red One, producteur et compositeur aux Etats-Unis et lauréat de «Grammy Awards 2011». 

Cette année ce sont plus de 100 MRE, dont près de la moitié sont des femmes, qui ont pris part aux festivités commémorant le 13ème anniversaire de l'intronisation de SM le Roi Mohammed VI. Pour renforcer les liens de la diaspora avec son pays d'origine, le Royaume installe un nouveau projet de centre culturel baptisé «Dar Al Maghrib». Le premier centre a été inauguré par Son Altesse Royale la Princesse Lalla Hasna, le vendredi 1er juin 2012, à Montréal. Six autres «Dar Al Maghrib» verront le jour dans six métropoles à travers le monde. Ce projet de centres culturels marocains s'inscrit dans le cadre de la politique du Maroc visant à promouvoir la culture et la civilisation marocaines à travers le monde et à favoriser l'intégration de ses ressortissants à l'étranger dans les sociétés des pays de résidence tout en contribuant à consolider leurs liens avec leur pays d'origine, explique-t-on au ministère délégué chargé de la communauté marocaine résidant à l'étranger.

Les MRE ont été également consacrés dans le texte de la nouvelle Constitution en obtenant enfin le droit de participer aux élections. Tout cela pour que les liens avec les nouvelles générations de MRE ne s'estompent pas. 










0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

 
Top