Une vidéo d'une jeune fille se faisant violemment agresser sexuellement dans un bus circule actuellement sur internet. Les réactions sur les réseaux sociaux sont indignées, mais certains justifient l'agression (Telquel).

La vidéo circule massivement sur les réseaux sociaux depuis hier mais ne peut être datée. Les circonstances exactes du tournage ne sont pas connues, ni ce qui s'est passé avant et après. Les internautes avancent que cela se serait passé dans un bus de Casablanca, ce que nous ne pouvons affirmer avec certitude.

La vidéo a suscité l'émoi sur les réseaux sociaux, mais alors que la majorité des commentaires que nous avons pu consulter expriment une indignation, certains trouvent des justifications à l'agression et accusent la jeune femme.


Près de 30.000 personnes arrêtées en 20 jours au Maroc
La Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) vient d’annoncer l’arrestation de près de 30.000 personnes en moins de 20 jours dans les différentes régions du royaume.


Les services de police ont interpellé 28.522 personnes entre le 1er et le 18 août derniers pour leur implication présumée dans différentes affaires criminelles, indique un communiqué de la DGSN, précisant que ces interventions se sont focalisées sur la lutte contre les crimes de trafic de psychotropes, considérés responsables de plusieurs actes criminels violents.

Dans le détail, 20.944 personnes ont été interpellées en flagrant délit d’actes criminels, dont 7.075 appréhendées pour possession et trafic de drogues et psychotropes, 1.655 pour leur implication dans des agressions physiques, port d’arme blanche sans motif légitime et vol qualifié, tandis que les autres individus ont été arrêtés pour des crimes d’ordre sexuel, état d’ivresse, conduite en état d’ébriété et crimes économiques et financiers, lit-on sur ce communiqué relayé par la Map.

Durant cette même période, 803 kilogrammes de chira ainsi que 93.808 comprimés psychotropes ont été saisis, de même que 7.578 personnes qui faisaient l’objet de mandats d’arrêt nationaux ont été placés en garde à vue et présentés à la justice.







0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

 
Top