Le 30 juillet, le Maroc célèbre la fête du trône, la 18ème du règne de Mohammed VI. Une célébration qui vient boucler une « saison » chargée, entre élections législatives, réformes profondes et qui devrait être placée sous le signe de l’apaisement.
« Je suis le Roi de toutes les formations politiques, sans discrimination ou exclusion. Comme Je l’ai affirmé dans un précédent discours, le seul parti auquel Je suis fier d’appartenir, c’est le Maroc ». 
C’était l’une des phrases clés du discours de Mohammed VI, le 30 juillet 2016 à l’occasion de la Fête du Trône. Un discours principalement axé sur les élections législatives, où le roi avait rappelé le sens de l’éthique aux partis politiques et à leurs devoirs vis-à-vis des citoyens. Seulement, les élections se sont soldées par une crise gouvernementale inédite, qui a duré six mois. Entre temps, la mort du poissonnier Mohcine Fikri, fin octobre 2016, a engendré un mouvement de protestation dans le Rif, qui aujourd’hui focalise l’actualité.

Les préoccupations royales pourraient donc se tourner vers la crise du Rif. Le 4 juillet dernier, Mohammed VI a déjà donné plusieurs directives au gouvernement El Othmani. Récemment, le souverain a également chargé une commission d’enquêter sur les causes du retard accusé dans la mise en œuvre du programme de développement de la ville d’Al Hoceima.

Fête du Trône: Grande soirée musicale, le 29 juillet à Assilah
Les Zailachis et les visiteurs de la ville seront gratifiés, le samedi 29 juillet, d’une grande soirée musicale à d’Assilah, à l’initiative de l’Association (Yad Fi Yad), et ce à l’occasion de la célébration de la Fête du Trône. Cette manifestation artistique vise à rassembler, dans la cité blanche la communauté et les artistes marocains résidant à l’étranger, dans une ambiance de fête, de musique, de rires et de joie, a indiqué un communiqué de l’association.

Cet événement culturel ambitionne également de consacrer les valeurs de paix, de partage, de dialogue et de citoyenneté, et de renforcer l’attachement à l’identité et aux constantes nationales, à même de constituer une passerelle entre le pays d’origine et les pays d’accueil à travers toutes les générations, et d’établir le dialogue entre les Marocains du monde et ceux résidant au Maroc, et ce afin de renforcer les liens avec la mère-patrie et de faire redécouvrir, notamment aux générations montantes, la culture marocaine et ses différents affluents.

Au programme de cette soirée artistique figure l’organisation de spectacles musicaux qui seront animés par les stars de la chanson marocaine, en l’occurrence Salma Rachid, Khalid El Bouazzaoui et Ramy Lapache, ainsi que le groupe Al Manar BXL, avec l’orchestre de Fès, outre une prestation humoristique qui sera donnée par le talentueux Mohamed El Khiari. (Maroc Diplomatique)













0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

 
Top