Human Right Watch, une organisation autoproclamée des « droits de l’homme », connue pour avoir couvert des centaines de crimes de guerre contre des civils syriens et irakiens, est maintenant indignée par le prétendu « mauvais traitement » infligé aux terroristes de l’Etat Islamique par les forces de sécurité irakiennes.

L’organisation demande aux forces irakiennes d’arrêter immédiatement toutes les exécutions de terroristes de Daech, déclarant qu’elles devraient d’abord passer par les procédures judiciaires.

Les réactions de HRW auraient été déclenchées après la publication de nouvelles vidéos, qui auraient montré des soldats irakiens en train de torturer des terroristes de Daech.

Sarah Leah Whitson, directrice exécutive de la division du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord de HRW, a cependant ouvertement admis que son organisation ne possède pas suffisamment d’informations ou d’éléments solides qui prouvent que les vidéos sont authentiques et montrent réellement les forces irakiennes en train de torturer les terroristes de Daech.

Il est à noter que les forces de sécurité irakiennes ont exhorté tous les terroristes de Daech à se rendre lors de l’assaut du dernier bastion de l’EI à Mossoul, précisant que ceux qui résisteraient à leur injonction pourraient subir des exécutions extrajudiciaires.

Human Right Watch est célèbre pour son déni de centaines de crimes de guerre commis par des groupes terroristes en Irak et en Syrie.

Par exemple, l’organisation est restée complètement silencieuse lorsque les terroristes de l’EI ont broyé à mort quelques 250 enfants assyriens dans un dispositif de fabrication de pain l’année dernière, ou lorsque des terroristes affiliés à l’ASL ont fait sauter une école et tué 46 enfants dans la ville syrienne de Homs. En 2014.

Source : RI




0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

 
Top