Ce n’est pas facile pour la diaspora de choisir pour manifester. Le dimanche 20 février 2011 risque d'être synonyme de journée de doute, manifester ou ne pas manifester. 

Des rassemblements de soutien, organisés par les communautés maghrébines sont également prévus en France, en Belgique et en Allemagne. Devons nous soutenir ou pas la manifestation au Maroc ? Le seul débat qui a eu lieu est un débat dans les cafés et les cercles fermés. Certaines associations sont dans l’attente d’autres hésitent et les associations des droits de l’homme soutiennent fermement la marche du dimanche.

En tout cas, le droit de manifester pacifiquement est un droit inaliènable pour tout le poeuple marocain. Les autorités marocaines doivent autoriser les manifestations et veiller à ce qu’elles soient la manière d’exprimer librement et pacifiquements toutes les doléances, les légitimes demandes, revendications et requêtes des jeunes, des femmes, des travailleurs, des diplomés chomeurs, des opprimés, des agriculteurs, des marchands ambulents, de la classe moyenne et des fonctionnaires de l’Etat.

Aucun état, ni personne ne peut refuser ou contrecarrer voir interdire le droit de manifester son désir de liberté, de démocratie et de dignité.

Cherkaoui Abdel

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

 
Top