Pour tous ceux qui se sont réveillés et sont devenus conscients des choses ou, autrement dit, ont échappé à la fosse médiatique occidentale de mensonges et de lavage de cerveau, la longue résistance durant six ans du peuple syrien face à L’État profond américain et ses troupes terroristes par proxy, Daech, Al-Qaïda, etc., a été profondément tragique, mais historiquement une inspiration héroïque pour nous tous. 

Ils ont survécu pendant quatre ans presque totalement seuls, jusqu’à ce que la Russie soit entrée pour combattre les États-Unis, l’UE, les combattants terroristes d’Israël qui étaient en train de gagner du terrain sur le territoire tenu par le gouvernement en Syrie. La campagne de Russie a été exemplaire, ce qui a résulté, au moment de l’écriture de ces lignes, à un renversement total de la situation au dépend des agresseurs. Beaucoup font à juste titre les louanges de l’héroïque armée arabe syrienne et de ses alliés russes, iraniens et du Hezbollah. Cependant, j’ai toujours dit que cet optimisme est mal placé, parce que les forces qui dirigent réellement le monde occidental ne peuvent tout simplement pas laisser la Syrie se relever de ses cendres. Une Syrie reconstruite qui contrôle sa propre banque centrale et peut émettre sa propre monnaie dont elle a besoin sans contrôle extérieur et aucune dette du Fonds monétaire international ou de quiconque (la plus fondamentale et la plus essentielle des libertés que la plupart des pays occidentaux n’ont plus connue depuis au moins cent ans.), et qui pourrait, grâce à cela, être en mesure d’offrir à ses citoyens, même pendant la guerre, l’éducation gratuite et l’enseignement supérieur, les soins de santé et des services publics à des coûts extrêmement bas ou gratuits, cette Syrie-là est un anathème absolu pour les véritables dirigeants du monde occidental. Le fait que les différentes branches de l’Islam et surtout, le fait que les nombreux chrétiens orthodoxes en Syrie vivent en paix les uns avec les autres brûle la réserve fractionnaire occidentale et l’esclavage de la dette par les élites bancaires comme l’eau bénite brûle un vampire.

Les néo-conservateurs, c’est à dire les personnes qui dirigent effectivement l’Etat profond américain, sont l’enfer tourné vers la domination totale du monde et ils y parviennent par le contrôle de la banque centrale de chaque pays et leur liberté d’émettre leur propre monnaie selon leur besoin, et une guerre impitoyable sur la culture facilitée par un niveau culturel et une éducation en baisse constante avec l’aide des principaux médias. En seulement trente ans, ils ont réussi à transformer l’occidental moyen en un zombie dont la « compréhension » du monde est entièrement fondée sur des mensonges et souvent des inversions totales de la réalité, et dont les possibilités de penser, de raisonnement objectif, la capacité à se représenter correctement et se placer dans l’histoire, ont été réduits à presque zéro. Une Syrie renaissante sera un brillant exemple pour le monde entier de ce à quoi la vie peut ressembler sans la poigne de fer des néocons sur la masse monétaire, le système éducatif, les médias, le sport, l’art et tout le reste. En renaissant, toute la Syrie sera un bloc face au « Grand Israël » tant vanté et aux plans occidentaux pour les gazoducs du Qatar vers l’Europe (ce qui pourrait ou non être le cas avec le Qatar en ce moment). Enfin et surtout, il y a le fait que la survie de la Syrie sera un obstacle de taille dans la tâche dont le but ultime est de soumettre, conquérir et démembrer la Russie, ce qui est bien sûr la première raison pour laquelle la Russie est venue en aide à la Syrie ! C’est la raison pour laquelle ils n’accepteront pas, et de leur point de vue satanique, ne pourront pas accepter que la Russie permette à la Syrie de survivre!

Au moment de la rédaction de ces lignes (soir du 26 Juin en Europe) des rapports coordonnés sont apparemment en train d’arriver des États-Unis, du Royaume Uni, et de la France selon lesquels une autre attaque chimique contre le peuple syrien et « des enfants innocents » par son propre gouvernement et son président est en préparation et est attendue d’une minute à l’autre et que l’Occident fera « payer un prix très lourd » au président Assad et à son armée « quand ou peut-être même avant que ça ne se produise ». (Frappe préventive)

Maintenant, partout dans le monde, toute personne saine d’esprit, informée et éveillée sait que le gouvernement syrien n’a jamais utilisé d’armes chimiques sur personne et ne le fera jamais. Nous savons que ça n’a jamais été que des mensonges occidentaux pour amener l’opinion publique nationale à accepter une autre destruction occidentale de l’humanité libre et la culture avec, comme pour la Yougoslavie, l’Irak, la Libye et maintenant la Syrie, leur permettant ainsi de se rapprocher toujours plus de la domination absolue de la totalité du monde et de l’asservissement de chaque âme humaine. Par conséquent ce que nous voyons ici est encore une autre tentative d’utiliser le même vieux mensonge usé pour justifier une action occidentale de changement de régime, suivi par la destruction de la Syrie laïque et civilisée.

Toute attaque majeure occidentale ou israélienne contre la Syrie mettrait la Russie dans une situation difficile, et c’est précisément la raison pour laquelle quelques-unes des têtes les plus chaudes de l’élite occidentale pourraient tout simplement décider d’en prendre le risque.

Le gouvernement russe et le peuple ne veulent absolument pas de la guerre et la Russie a montré à plusieurs reprises ses capacités à rester très « zen » pour désamorcer toutes les provocations agressives que l’Occident a jusqu’ici manigancé contre elle, en Ukraine comme en Syrie. Il ne faut pas être un expert militaire ou géopolitique pour voir que si la Russie résiste militairement, cela pourrait être un risque d’escalade menant tout droit à la troisième guerre mondiale. C’est quelque chose que la Russie veut éviter presque tout prix, mais si la situation venait à devenir existentielle, ce serait une autre affaire et, comme beaucoup l’ont déjà commenté, les Russes sont informés et sont fin prêts à un point tel qu’il ne pourra être dit de quelque manière que ce soit aux populations occidentales. La campagne de Russie en Syrie a donné lieu à un nombre de victimes très faible jusqu’à présent, mais un profil très élevé. Tous les morts, hommes et femmes, parmi le personnel de service russe en Syrie (sauf agents secrets, nous pouvons le présumer) ont été rendus publics sur les grands médias. Tous sont ressentis comme une grande perte, mais certains ont été particulièrement émouvants. Le jeune soldat de reconnaissance qui se trouvait dans une situation désespérée, encerclé par des combattants de Daech et qui a appelé une frappe de missile sur sa position pour éviter d’être capturé et pour s’assurer que les terroristes seront tous tués : ce qui a été fait. Le pilote qui a été abattu par un chasseur turc puis mitraillé par des terroristes soutenu par les occidentaux pendant qu’il était suspendu en l’air sans ressource avec son parachute. Toute la Russie a vu ses jambes secouées sous l’impact des balles. Il serait très difficile, voire impossible, d’imaginer que pour l’opinion publique russe tout cet héroïsme et tout ce sacrifice étaient pour rien, c’est-à-dire que la Russie doit simplement laisser l’Occident et Israël renverser le gouvernement légitime, remettre le pays aux terroristes islamistes et leurs maîtres, puis rentrer chez elle la queue entre les jambes pour commencer à renforcer ses frontières.

Le gouvernement russe a toujours dit qu’il était en Syrie pour vaincre les terroristes plutôt que de « soutenir », comme les médias occidentaux aiment à le dire, le gouvernement Assad. Des sondages récents disent que s’il y avait une élection demain en Syrie, Assad se rapprocherait de quatre-vingt-dix pour cent, et le fait sur le terrain est que s’il s’en va, les terroristes gagneront. Un fait qui est parfaitement compris à Washington, Londres, Paris, Tel Aviv, comme à Damas, Moscou, Téhéran et Pékin. Si cela se produit, la prochaine étape ce sera l’Iran!

Si l’Occident s’engage dans une attaque globale pour le changement de régime en Syrie et si la Russie devait décider que ses intérêts à long terme sont mieux servis en se retirant, cela pourrait être encore plus déstabilisant pour l’unité interne de la Russie que tout ce que l’Occident a déjà entrepris contre elle jusqu’à présent. L’utilisation par l’Occident de ceux qu’on appelle les « libéraux » et des « dissidents adorateurs de Clinton et financés par Soros » pour effectuer un changement de régime en Russie a spectaculairement échoué. Cependant, s’il y avait dans le pays un courant sous-jacent de doute sur la présidence de Vladimir Poutine, ce serait parmi ceux qui se sentent frustrés par sa façon de rester « Zen » face à l’Occident, et qui voudraient voir une riposte beaucoup plus complète, plus vigoureuse contre l’agression occidentale autour de ses frontières et contre la protection des intérêts de la Russie dans le monde. Ces gens ne digèreront pas une défaite russe, ou une retraite de la Syrie et les tensions internes monteraient sûrement plus que ce qui a été jusqu’à ce jour. Je n’envie certainement pas le président Poutine, ses ministres et conseillers, étant donné un tel choix. C’est sûr ! Une réplique ferme et décisive à l’agression occidentale pourrait pousser l’Occident à renoncer, puisqu’il est dans un désarroi beaucoup plus grand que la Russie ou la Syrie elle-même sur cette question. D’un autre côté, l’Occident pourrait peut-être ne pas reculer, et alors, qu’adviendra-t-il ?

Prions pour qu’une telle décision n’ait pas à être prise. Que les quelques personnes non néocons au Pentagone et dans l’administration américaine parviennent à contrecarrer cette ridicule création sous fausse bannière. A moins que, comme l’a noté Alexander Mercouris, cela ressemble à une lourde manipulation pour détourner l’attention du public de l’article dévastateur de Seymour Hearsh révélant que le false flag de la dernière attaque chimique était un mensonge total!

Les prochaines heures et les prochains jours seront cruciaux! Quelqu’un a écrit récemment et je le paraphrase car je ne trouve pas l’original. « Le désir néocon pour la domination mondiale les a zombifiés à tel point qu’ils ne peuvent plus s’arrêter en chemin. Jusqu’à ce que quelqu’un leur envoie une balle dans la tête, ils continueront à avancer »!

Par Marcus GODWYN (Royaume-Uni)
Marcus Godwyn est un musicien britannique et essayiste amateur.
Source : orientalreview.org/
Traduction : AvicRéseau International






0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

 
Top