A l’occasion du Forum économique de Saint Petersbourg, le Président russe invite les directeurs des grandes agences de presse mondiales pour un Sommet de la presse. 
Cette année, l’absence de l’AFP a été remarquée. Juste après le comportement scandaleux de Macron à Paris, peut être que la Russie n’avait pas envie de voir des propagandistes autour de la table, mais des journalistes.


La Russie est bien connue pour ses réactions asymétriques et le silence du Président russe, qui n’a pas voulu faire de scandale suite à l’accusation d’organe de propagande portée par E. Macron à l’encontre de RT et Sputnik, ne pouvait rester sans réaction bien longtemps.

Celle-ci ne s’est pas faite attendre. L’Agence France Presse n’a pas participé à la conférence des grandes agences de presses mondiales à Saint Petersbourg avec le Président V. Poutine. Le porte-parole du Kremlin a très diplomatiquement expliqué cela:
« Le fait est que cela s’appelle le Sommet des agences de presse, autrement dit y participent les directeurs, sinon au minimum les sous-directeurs. Le format de la rencontre ne prévoit pas une autre forme de participation »
C’est simple et très clair en même temps. Toute action entraîne réaction et il est naïf de la part du Président français d’imaginer que la Russie restera sans bouger face à un tel comportement. Le fait de ne pas casser la vaisselle en public ne signifie pas que tout soit pardonné et accepté.

Mais à ce niveau, est-ce de la naïveté ou de l’incompétence de la part de E. Macron?

Karine Bechet-Golovko

source: russiepolitics.blogspot.fr/


0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

 
Top