Accusés d'avoir volé un vélo, un couple de touristes australiens a été contraint à faire "la marche de la honte" sur une petite île d'Indonésie.

C'est une tradition à laquelle il n'y a pas de dérogation. Sur l'île de Gili Trawangan, non loin de Bali, les voleurs sont publiquement punis avec "la marche de la honte."

C'est ce qui est arrivé en décembre dernier à un couple de touristes australiens accusé d'avoir volé une bicyclette. Interpellés le lendemain par les autorités locales grâce à des caméras de vidéo surveillance de l'hôtel où l'incident s'est produit, les deux touristes ont dû procéder à la marche de la honte en public avec une pancarte autour du cou où était inscrit "Je suis un voleur."

"Je ne sais pas si la police va les inculper, mais ce qui compte, c'est qu'ils soient partis", avait déclaré à l'AFP le chef du village, Muhamad Taufik.


Une procédure qui s'applique aux locaux mais aussi aux touristes. Ils sont ensuite bannis de l'île et ne peuvent plus y revenir pendant plusieurs années.
Publié par Sophie Bernard



0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

 
Top