Comme annoncé, l'avion présidentiel français a atterri à l'aéroport de Rabat-Salé, ce mercredi 14 juin 2017. A sa descente de l'avion, le Président français, Monsieur Emmanuel Macron, et son épouse, Madame Brigitte Macron, ont été accueillis par le Roi Mohammed VI, Son Altesse Royale le Prince Héritier Moulay El Hassan, Son Altesse Royale le Prince Moulay Rachid, Son Altesse Royale la Princesse Lalla Salma et de Son Altesse Royale la Princesse Lalla Keltoum.

Au Palais Royal de Rabat, les deux Chefs d'Etat ont eu un entretien en tête-à-tête portant sur des sujets d'intérêt commun.

A l'issue de cet entretien, le Président Emmanuel Macron a déclaré à la presse internationale et nationale "avoir été très touché par la marque d'amitié du Roi du Maroc et souhaiter la consolidation de la politique culturelle, linguistique et éducative liant la France et le Maroc". Le Chef de l'Etat Français a également affirmé son entente parfaite avec le Roi Mohammed VI sur la situation en Libye, au Sahel, en Afrique et sur la crise du Golfe mais aussi sur la lutte contre le terrorisme et toutes les formes de son financement.

S'agissant de la situation à Al Hoceima, le Chef de l'Etat Français a indiqué que "le Roi Mohammed VI estime qu'il est légitime qu'il y ait des manifestations dans cette région du Maroc, son souhait à l'apaisement et de répondre aux attentes des citoyens".

Quant à la question du Sahara marocain, il a été réaffirmé la position constante de la France sans possibilité de changement.

Entre temps, Madame Brigitte Macron a visité en compagnie de Son Altesse Royale la Princesse Lalla Salma et Son Altesse Royale la Princesse Lalla Keltoum une exposition consacrée au grand artiste du XXème siècle, Pablo Picasso, au Musée Mohammed VI d'Art Moderne et Contemporain de Rabat (MMVI).

En début de soirée, le couple présidentiel français a été reçu par le couple Royal Marocain en leur résidence de Dar Al Salam où le Roi Mohammed VI a offert à ses illustres hôtes un Iftar (rupture du jeûne) qui se voulait avant tout familial.

On peut donc, au regard des intenses activités du Président Français en ce jour du 14 juin 2017, affirmer que cette visite de Travail et d'Amitiés a été un franc succès et annonce une nouvelle page dans le partenariat bilatéral fort et pérenne entre les deux pays.

Cette visite du Président Macron au Maroc est aussi une première dans le sens où il a choisi de se rendre d’abord au Maroc avant tout autre destination maghrébine, provoquant l'ire de la presse algérienne ; un signal très clair émis par l’Elysée et une nouvelle victoire diplomatique marocaine, n'en déplaise aux responsables algériens qui ne pourront jamais s'opposer à ce qu'une nouvelle page dans les relations séculaires entre le Maroc et la France s'écrive en lettres d'or.

Farid Mnebhi







0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

 
Top