Le Maroc est le pays du sud de la Méditerranée où l’évolution de la situation des femmes « est la plus positive », grâce à la volonté politique qui fixe un cap dans ce domaine, a souligné, le 25 mai à Jerez de la Frontera (sud de l’Espagne), la présidente déléguée de l’Observatoire d’études géopolitiques (OEG, basé à Paris), Zeina El Tibi. 

Elle a comparé les évolutions dans les différents pays du sud de la Méditerranée et mis en exergue l’exception marocaine

Intervenant lors du séminaire international organisé par la Fondation des Trois Cultures de la Méditerranée, Mme el Tibi, qui est docteur en droit public, a relevé, dans ce sens, que le Roi Mohammed VI « a placé la question de la femme au cœur des enjeux fondamentaux de la modernisation ».


L’experte a mis l’accent sur l’importance de la réforme du Code de la famille de 2004, ainsi que sur l’accroissement de la place des femmes en politique et dans les affaires publiques.
Le Souverain « a facilité l’accès des femmes aux plus hauts postes dans l’administration et les établissements publics », a-t-elle relevé.

Zeina el Tibi a conclu « À vrai dire, tout dépend des choix politiques qui sont faits. Nous voyons bien que chaque fois qu’il y a eu une volonté d’évolution positive, chaque fois qu’il y a des choix courageux et des politiques ambitieuses, les progrès ont été réels et rapides. Tel est le cas du Maroc »






0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

 
Top