A 80 ans, ce chibani, un habitant d’Hennebont (56), s’est brusquement retrouvé à la rue au point de dormir dans un sas de banque. La raison : son immeuble a été vendu, lui est alors au Maroc. A son retour, sa serrure a été changée, son appartement vidé.

Mohamed ne s’attendait pas vraiment à ça en revenant du Maroc. Quand il veut ouvrir sa porte, impossible de rentrer chez lui. Sa serrure a été changée. Mais surtout, toutes ses affaires ont été jetées. Son appartement totalement vidé, l’homme de 80 ans se retrouve tout à coup à la rue. 
« Il n’avait plus de chez lui, il n’avait plus rien », confie Nicole, sa voisine.
Sa rue s’est alors mobilisée
Sandrine, qui tient une épicerie juste à côté, est la première à le voir à son retour. Celui que tout le monde appelle « Papy Maroc » arrive dans son magasin complètement affolé car sa clé ne marche plus. Le quartier se mobilise pour lui venir en aide. « Nous, ça nous fait mal au cœur de voir une personne de cet âge-là, aussi gentille, dans cette situation » avoue Sandrine. Les premiers temps, on l’héberge. Pour Nicole, une autre voisine, « hors de question de laisser Papy Maroc dans le pétrin ». Mais il se retrouve tout de même dehors certains soirs.

Devant l’urgence, le CCAS (Centre communal d’action sociale) d’Hennebont est alors alerté. Il faut trouver une solution d’urgence. Il refuse d’abord une place en foyer à Lorient. « Quitter Hennebont, se retrouver dans une ville inconnue pour lui, c’était trop difficile » explique Marie-Françoise Cerez, élue à la mairie d’Hennebont et en charge du dossier. Finalement, un appartement à Hennebont lui a été attribué. Il pourra emménager très bientôt.

Le problème c’est le bail de Mohamed, sûrement jamais déclaré. Car le nouveau propriétaire de l’immeuble l’assure : aucun bail existant ne figure dans cette vente. En réalité, personne ne sait vraiment et cet ancien propriétaire a totalement disparu de la circulation. […]

Source : France Bleu




0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

 
Top