Le document sonore suivant est l'intervention faite par Mohamed Ouchekradi au nom de l'ATMF lors du troisième congrès national du syndicat CDT (Confédération Démocratique du Travail), tenu à Casablanca le 14 mars 1997. 

L'intervention se revendiquait de la manière suivante : "Nous ne sommes pas des sujets, nous sommes des citoyens".

Qu'on est très loin de l'intervention radiophonique du référent France d'une émission diffusée vingt années plus tard, le dimanche 30 avril 2017, durant laquelle la personne concernée "s'honore d'être sujet au lieu d'être MRE ou citoyen marocain à l'étranger", alors que, s'agissant des membres d'Al Jaliya, et dans le cadre d'une approche citoyenne, conforme par ailleurs à la Constitution rénovée de 2011, les discours royaux parlent de "citoyens marocains à l'étranger", de "compatriotes" , de "concitoyens" ! Comme quoi, selon une célèbre formule, certains sont plus royalistes que le Roi ...

Ici l'intervention d'Ouchekradi

Rabat, le 21 mai 2017
Abdelkrim Belguendouz
Universitaire à Rabat, chercheur en migration




0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

 
Top