De tout temps le Maroc est connu pour son hospitalité. Un pays séculaire envié pour son histoire, sa géographie, sa cuisine mondialement appréciée et son ouverture.

En réalité je n’aime pas intervenir sur le sujet du Sahara mais en tant qu’observateur, premièrement, j’ai mon idée fixe là-dessus, le Sahara est marocain et j’en suis non seulement fier, mais convaincu de chez convaincu.

Secundo, mon intervention d’aujourd’hui, devrait jeter la lumière sur un aspect ou deux de la problématique des « intervenants » sur le sujet ainsi que ceux qui apportent leur soutien aux séparatistes.


Souvent on voit des autoproclamés sur le sujet, qui, s’adonnent à cœur joie à venir défendre le Sahara sur des chaînes européennes alors qu’ils n’en connaissent point les tenants et des aboutissants.

Dernièrement sur la chaîne LCP, nous avons « subi » le débat qui a suivi le film consacré au Polisario, un documentaire intitulé « UN MUR DANS LE DÉSERT ». Nous avons assisté en direct au lynchage du représentant marocain par une simple petite vieille associative. Une intervention du marocain qui a brillé par son manque d’arguments et sa faible vitalité face à un député qui a su passer le message voulu, puisqu’il est le réalisateur du documentaire, et une petite vieille qui a eu, même, le plaisir d’annoncer sa conférence d’avril sous le sourire ébahit de notre défenseur.

Il y a deux mois, nous avons assisté à la même scène sur France 24, et les exemples se suivent et se répètent sans que cela n’inquiète les responsables de la diplomatie marocaine.

Avec d’autres concitoyens, souvent nous nous posons des questions sur le pourquoi de ce constat.
  • Pourquoi ne pas gérer ces interventions ?
  • Pourquoi laisser le terrain de la communication à ceux qui veulent à tout prix s’afficher sur les écrans au détriment de la cause nationale ?
  • Pourquoi ne pas installer un « Monsieur Sahara » avec une agence de COMM ? (L’idée de M. Sahara n’est pas de moi, elle est à son inventeur M.N.B, il se reconnaîtra).
M. Sahara, selon M.N.B, devrait être le spécialiste du dossier qui doit gérer, entre autres, les intervenants sur le sujet dans les différents médias. Il en sera le référent qui travaille en étroite collaboration avec le tissu associatif marocain et le réseau de la diplomatie parallèle.

Nous comprenons maintenant pourquoi 40 ans après, le dossier s’enlise et se complique. Cependant, nous comprenons aussi, que si le dossier s’enlise, c’est parce que de tout temps il y avait du soutien pour les séparatistes. Y compris dans les rangs des nôtres. Quand je dis les « nôtres », j’englobe même les amis du Maroc.


Ceux de vous qui vont voir le documentaire, je les invite à regarder jusqu’à la fin (minute 48) pour s’apercevoir que l’un des grands amis du Maroc apporte son soutien au documentaire et par la même occasion aux séparatistes. J’ai dit UN ? Non je m’en excuse, mais au fait il y en a deux ! Et pas des moindres, Monsieur J. L. et Monsieur P. R. le narrateur, quel Bel-Homme, et quelle Belle voix ! Dirait le premier.

Comment se fait-il que la diplomatie marocaine n’ait pas réagit ? L’un de ces deux Messieurs, s'est, même, vu remettre par le roi Mohamed VI le Grand Cordon du Wissam Al Alaoui.


Quand le soutien vient des non marocains, amis du Maroc, cela nous attriste bien évidemment. Mais quand le soutien vient de nos compatriotes, cela nous offusque, nous blesse et nous offense.

Quand on voit des élus franco-marocains se poser en photos avec les séparatistes et diffusent leurs photos sur la toile, cela nous met hors de nous. Quand on sait que ces élus sont soutenus dans leurs travail associatif par Monsieur le Secrétaire Général du CCME, cela, aussi, nous met hors de nous.


Nous ne pouvons que dénoncer tout cela et nous en appelons aux hauts responsables de la diplomatie marocaine d’agir en conséquence et de prendre les sanctions qui s’imposent.

Comme nous l’avons fait avec le Président du CCME en 2009, lorsqu’il a été pris la main dans le sac en soutenant les séparatistes, nous demandons la démission du S.G. du CCME pour les mêmes raisons, aussi, nous demandons que cesse tout soutien à ces associations et élus qui s’affichent avec le plus virulent des séparatistes et élu de Mantes.

Gardons l’hospitalité marocaine pour ceux qui la mérite !

Paris le 10 mai 2016

Mohammed HASHAS







0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

 
Top