Une nouvelle télévision marocaine indépendante vient de voir le jour. Elle sera lancée, incessamment, depuis Madrid (Espagne) par l’atypique journaliste marocain Rachid Nini. Vous n’aimez pas la télé ? Que Nenni !

La chaîne satellitaire « Télé Maroc », qui sera diffusée sur Nilesat, est en plein pré-lancement. Sa grille de programmes comprendra plusieurs émissions, couvrant un large choix allant de la politique au social en passant par le divertissement et l’information. Selon ses concepteurs, Télé Maroc est un nouveau média du paysage audiovisuel marocain ! La chaîne profitera, pour son succès, de l’engouement pour la télévision du mois de Ramadan.

La Grille des programmes propose l"émission « Mintaq Mahdoura » (Zone interdite) qui invite des personnalités pour des interviews au langage cru et sans concession. Et pour cause, dans le teaser de l’émission, on peut voir la danseuse Nour, excédée par les questions, balancer un ver d’eau sur l’animatrice. L’autre émission très attendue est « Daribat Chouhra » (Le prix de la célébrité) qui cuisine les stars.

Télé Maroc annonce l’ère d’une nouvelle génération de télévision entièrement privée qui n’emprunte pas les canaux juridiques marocains établis. Son succès dépendra de l’adhésion des spectateurs avides du renouveau de la télévision nationale. Télé Maroc va apporter une forte concurrence dans le paysage audiovisuel marocain qui en a cruellement besoin.

En avant-première, des extraits d'émissions où les ingrédients de la télévision grand public semblent réunis : larmes, cris, nervosité, débats, sujets tabous...




Rachid Niny est fondateur et cofondateur de plusieurs journaux et magazines marocains (Al Massae, Al Massae Magazine, Le Soir Échos, Nejma et le dernier né en novembre 2012, le quotidien Al Akhbar). À la tête du quotidien Al Massae, premier titre de la presse marocaine, Rachid Niny s’est fait connaître grâce à ses chroniques. Le journaliste, une des rares voix critiques dans le paysage médiatique marocain, dénonce constamment dans ses chroniques les injustices, la répression et la corruption des élites. (Wiki)

Arlette Colin
Wakeupinfo








0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

 
Top