« Avec l’éleveur avec qui je travaille, on s’est posé la question de savoir quel abattage choisir. Il n’est pas question que la bête soit stressée, sinon ce sont des semaines d’un élevage de luxe qui sont gâchées en quelques secondes. On a donc fait appel à un sophrologue animalier, pour avoir son avis. Cet homme a garanti à mon éleveur que l’abattage par égorgement est le moins douloureux. »

Des mots plantés comme des couteaux dans le cœur d’un Robert Ménard µqui regrette amèrement d’avoir invité dans son émission « Ménard sans interdit » le boucher des stars, Yves-Marie Le Bourdonnec.
Pourtant Ménard tente par tous les moyens de noyer le poisson en imposant sa question « le fait que l’on puisse consommer de la viande halal sans le savoir » mais mon bon Monsieur « C’est pas normal » ça ?

 

Mais le boucher militant ne se démonte pas, calmement il lui explique, comme à un enfant trop petit pour comprendre, qu’entre fracasser le crâne d’un bœuf et électrocuter un petit animal « Qui peut nous dire qu’égorger, c’est moins bien que fracasser le crâne d’un animal ? » car c’est bien de cela qu’il s’agit lorsque l’on parle de viande halal.

Un discours qui n’est pas pour plaire au maire de Béziers qui trouve déjà qu’il y a trop d’enfants musulmans dans les écoles de sa ville et trop de kebabs biterrois qui ne sont pas de « notre culture » ou « dans notre tradition judéo-chrétienne », alors aller contraindre le frontiste de manger « halal » c’est la goutte de trop.
Mais celui qui a été honoré « Meilleur Boucher de Paris » n’en démord pas :
« Moi, je suis pour le tout-égorgement et on n’aura plus de problèmes. Tous les animaux. L’abattage par égorgement est le plus efficace pour éviter le stress de l’animal. Et je le constate tous les jours. Donc je suis pour l’abattage par égorgement. Je pense que l’étourdissement est une erreur. Quand on a instauré l’étourdissement, on l’a fait pour les cadences infernales des abattoirs. C’est pas du tout pour le bien-être animal. Il faut arrêter de penser ça . »
Un boucher qui aime les animaux et qui témoigne du bien-être animal, Robert Ménard s’étrangle mais doit bien se rendre à l’évidence. De bien-être animal il n’en est rien, il s’agit juste d’une énième restriction imposée aux musulmans dans le but de les éloigner encore plus de leurs rites religieux.
Yves-Marie Le Bourdonnec est l’un des plus grands Maître Artisan-boucher de France, spécialiste de la maturation, cela fait plus de vingt ans qu’il est engagé auprès des éleveurs pour bâtir une filière de qualité durable.

Ménard aurait dû se renseigner sur son hôte avant de nous vouloir nous infliger son nouveau délire paranoïaque, démonté en quelques minutes pour son grand malheur.

Source : alnas.fr/



0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

 
Top