On le sait, Ségolène Royal refuse de donner une consigne de vote avant le premier tour de la présidentielle. Mais ça n'a pas empêché la ministre de l'Environnement d'avoir un avis sur la campagne en cours.
"Il vaut mieux percer de ce côté-là que du côté de l'extrême droite", a déclaré mercredi matin Ségolène Royal à propos de la dynamique actuelle de Jean-Luc Mélenchon. Dans le même temps François Hollande a mis en garde contre le "spectacle du tribun", allusion indirecte au candidat de la France insoumise.
La ministre de l'Environnement y voit "un débat d'idées qui est quand même au-dessus de ce qu'on vivait depuis plusieurs semaines de façon assez désespérante". Dans une campagne "surtout marquée par les rebondissements des affaires, dit-elle, son engagement, sa volonté d’élever le débat, le fond historique qu’il porte, je crois que c’est ça qui a marqué l’opinion".


Ils ne sont pourtant pas nombreux à défendre le candidat de la France insoumise au sein de la majorité. A commencer par François Hollande lui-même, qui met en garde, dans les colonnes du Point, contre "le spectacle du tribun que l'on regarde".








0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

 
Top