Dans son édition du dimanche 9 avril 2017, l'émission marocaine « Arc En Ciel », animée par Abdellatif Essadki sur "Radio Pluriel" (Lyon), a poursuivi sa contribution notamment au niveau de sa "BOITE À IDÉES", à l'occasion de la formation du gouvernement Saâd Eddine El Othmani, et de l'existence en son sein d'un ministre délégué auprès du ministre des Affaires étrangères et de la coopération, chargé des Marocains résidant à l'étranger (MRE) et des Affaires de la migration.

Dans la première partie de la " Chronique Citoyens Marocains à l'Etranger" (CME), diffusée le 9 avril 2017 en attendant la diffusion du volet propositions programmatiques, l'alerte a été donnée sur cette relégation institutionnelle, organisationnelle et politique du département, dans l'attente visiblement programmée comme en 1995 et 1997, de sa suppression totale avec le transfert de toutes ses attributions et compétences au ministère des Affaires étrangères et de la coopération internationale, constituant ainsi un immense gaspillage de l'expérience acquise et un nouveau grand gâchis .
Les cinq millions de citoyennes et de citoyens marocains établis hors des frontières nationales, ne méritent pas cela.
Par ailleurs, à l'heure où d'une part, le Maroc préside avec l'Allemagne en 2017 et 2018 le Forum Mondial Migration Développement relevant de l'ONU (en juin 2017 à Berlin et en septembre 2018 au Maroc) et où d'autre part, l'Union Africaine honore le Maroc en confiant à Sa Majesté le Roi Mohammed VI en personne le dossier migratoire qui est stratégique et très sensible pour le continent africain, les volets CME et immigrés au Maroc, méritent un autre traitement au niveau gouvernemental (Abdelkrim Belguendouz).

Ici l'intégralité de la vidéo






0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

 
Top