Abdellatif Maazouz, ministre délégué en charge de la communauté marocaine à l'étranger, recevait ce lundi, des MRE de 42 pays. L'occasion de présenter la Vision 2030 aux Marocains du monde.

La stratégie vision 2030 s'inscrit dans l'objectif d'assurer une meilleure protection des droits des Marocains du monde et une meilleure gouvernance en la matière, a assuré lundi à Rabat Abdellatif Maâzouz. Ladite stratégie se décline autour de trois principaux axes: «l'amélioration des conditions de vie et d'intégration dans les pays d'accueil, la préservation de l'identité marocaine et l'attachement au pays d'origine ainsi que la mobilisation des MRE au service du développement des relations bilatérales». Notons que les représentants de la communauté marocaine à l'étranger présents à cette réunion représentaient 42 pays.

Mais s’agit-il vraiment d’une stratégie qui va vraiment pallier le manque de politique publique dans ce domaine? Abdelkarim Belguendouz, spécialiste de la question migratoire, est catégorique. Il n'y voit qu'un nouvel effet d’annonce. 
«Jusqu’à présent, il n y a rien de concret. Au début c’était la vision 2021, maintetant 2030. Pourquoi l’avoir changé?», s'interroge-t-il.
Abdelkrim Belguendouz, pense qu’il manque une véritable vision cohérente et complète de politique en faveurs des MRE. Il s’insurge notamment contre le comité mis en place par le ministère pour travailler sur cette vision qui a selon lui, exclu une majorité des parties qui travaillent dans ce domaine depuis des années.
«Il reste quelque jours pour M.Maazouz au gouvernement, et il veut faire quelque actions pour dire voilà mon bilan», conclut notre interlocuteur.




0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

 
Top