L’Association des femmes arabes de la presse et de la communication (AFACOM) et l’Organisation islamique internationale pour l’Éducation, les Sciences et la Culture (ISESCO) organisent conjointement, le mercredi 26 avril 2017 au Sénat (salle Monnerville) à Paris (14h-18h), un colloque sous le thème « Les femmes des deux rives de la Méditerranée face à l’extrémisme ».

L’objectif de cette réunion est de faire progresser l’idée selon laquelle les femmes doivent être des actrices des évolutions dans les sociétés méditerranéennes pour favoriser une nouvelle approche face à l’extrémisme. Il s’agit de concevoir les femmes comme des actrices du dialogue et comme médiatrices de la paix à travers l’éducation, la politique, l’économie, la culture et le dialogue des religions.

Plusieurs personnalités – parlementaires, universitaires, expert(e)s – prendront la parole à cette occasion pour insister à travers leurs expériences professionnelles et leurs témoignages sur la thématique « Les femmes des deux rives de la Méditerranée face à l’extrémisme » qui devient aujourd’hui de plus en plus nécessaire.

26 avril 2017 au Sénat
(salle Monnerville) à Paris (14h-18h)
Inscription obligatoire : colloque.afacom@gmail.com
Introduction
  • Sénateur Joëlle Garriaud-Maylam (France)
  • Dr Zeina el Tibi, présidente de l’AFACOM (France, Liban)
  • Dr Abdelaziz Othman Altwaijri, directeur général de l’ISESCO
  • Mme l’ambassadeur Delphine Borione, secrétaire générale adjointe de l’UPM
Séance 1 : L’Action des femmes dans la vie publique
Présidente de séance : Mme la sénatrice Catherine Morin-Desailly, Présidente de la Commission de la culture, de l'éducation et de la communication (France)
  1. Mme Françoise A.M. Schepmans, députée fédérale, Vice-présidente de la Chambre des représentants, bourgmestre de Molenbeek Saint-Jean (Belgique)
  2. Mme Hayat Bouffarrachen, vice-présidente de la Chambre des représentants (Maroc)
  3. Mme Leila Hamrouni, députée (Tunisie)
  4. Mme Déborah Bergamini, députée (Italie)
  5. Mme May el Batran, parlementaire (Égypte)
Séance 2 : Les femmes victimes et cibles de l’extrémisme
Président de séance : Dr Charles Saint-Prot, directeur général de l’Observatoire d’études géopolitiques (France)
  1. L’extrémisme et la caricature de la femme, Dr Rita al Khayat (Maroc)
  2. La femme face au confessionnalisme, Dr Maha Baaklini-Laurens (France, Liban)
  3. La femme palestinienne entre l’occupation et la radicalisation, Dr Safaa Alhamaydeh (Jordanie)
  4. La femme dans la tourmente des « printemps arabes », Mariam el Kurdi (Egypte, AFACOM)
Séance 3 : Les femmes médiatrices de paix et de tolérance
Présidente de séance : Noha Rashmawi (Palestine)
  1. Le rôle de la femme dans le dialogue interreligieux, Dr Marie-Geneviève Missegue (France)
  2. La réponse de la société civile, la vie associative, Carmen Fernandez-Tavora, Fondation Trois cultures de Séville (Espagne)
  3. L’action des femmes dans les médias et les réseaux sociaux, Cléopatra Lorintiu (Roumanie, Afacom)
  4. Dr Maria Teresa Fernandez de la Vega, ancienne vice-présidente du gouvernement espagnol, ancien ministre, membre du Conseil d’État (Espagne) : Les femmes pour un monde meilleur.
Conclusions / Recommandations
Dr Jean-Marie Heydt, Président du centre Nord-Sud du Conseil de l’Europe





0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

 
Top