La convention de développement d’une ville industrielle à la région de Tanger-Tétouan-Al Hoceima, signée, le 20 mars 2017 à Tanger, sous la présidence du Roi Mohammed V, en partenariat avec la société chinoise "HAITE" est un projet important auquel a été consacrée une superficie de 2000 hectares au bout de dix ans, la première étape s’étendra sur 500 hectares. Ce projet consiste en la création par le groupe industriel chinois "HAITE" de la ville nouvelle "Cité Mohammed VI Tanger Tech".

Le Conseiller du Souverain marocain, Monsieur Yassir Znagui, indique que projet reflète et concrétise les efforts du Roi du Maroc, à travers les visites qu'il a effectuées dans de nombreuses pays, notamment en République Populaire de Chine.
" Ce projet est d’une grande importance, vu le budget imposant de 10 à 11 milliards de Dollars qui lui sera alloué au terme de dix ans. Il comprend plusieurs programmes industriels, tels que la construction automobile, la construction aéronautique que le Maroc a beaucoup développée, l’industrie alimentaire ainsi que les programmes des industries liées aux énergies renouvelables, et d’autres programmes, dont un touristique ayant trait au tourisme d’affaires", ajoute le Conseiller du Roi Mohammed VI.
Ce grand projet vise à développer une dynamique économique importante au niveau de la région et du Maroc, en général. " Nous nous attendons à une croissance des exportations estimée à 5 milliards de dollars. Et le plus important est la création d’emploi au profit des citoyens et des habitants de la région en particulier. En effet, 100000 postes seraient créés en dix ans. Nous souhaitons sincèrement tout le succès pour ce projet, qui est l’une des priorités de Sa Majesté le Roi et qui vise à améliorer le niveau de vie du citoyen", conclut Monsieur Znagui.

Il est à rappeler, qu'au plan économique et social, la ville de Tanger connaît depuis les années 2000 un développement spectaculaire pour devenir la deuxième ville économique du Maroc et la troisième ville marocaine par le nombre d'habitants (974000 habitants au recensement de 2014) après Casablanca et Fès ; un décollage qui a pu se réaliser à la faveur de la volonté déterminante du Roi Mohammed VI de doter la " ville du détroit" de nombreux méga projets structurants et en engageant des investissements colossaux, tels les Ports Tanger Med I et II, le Tanger Marina Bay, l'ambitieux projet automobile de Renault, la zone franche industrielle, les infrastructures routières et ferroviaires, dont l'autoroute Tanger-Casablanca et le TGV (le premier du continent africain) ou encore le grand stade de Tanger.

Tanger est, à la faveur de tous ces projets structurants, aujourd'hui devenu un pôle urbain compétitif, résolument tourné vers l'avenir.

Farid Mnebhi


0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

 
Top