Une explosion a eu lieu le jeudi 9 février dans la salle des machines du réacteur 1 de la centrale nucléaire de Flamanville (Manche). L'incendie a été maîtrisé, mais cinq personnes ont été légèrement intoxiquées, d'après la préfecture de la Manche. Ce n'est pas le premier incident à Flamanville.
La France pérore dans le monde entier avec son fameux « savoir-faire nucléaire » ; elle vend sa technologie mortifère à coup de « sureté nucléaire » inscrite dans ses gros contrats juteux. Un monopole et un pouvoir qui permettent tous les discours, celui notamment de la sécurité des procédés. A écouter le président de l'Autorité de sûreté nucléaire, on redescend vite sur terre. Une centrale défaillante suffirait à contaminer un pays, un continent. Nous en avons une cinquantaine. Quels esprits inconscients ou criminels peuvent encore promouvoir l'exploitation d'une énergie qui recèle en elle un tel potentiel de destruction et de pollution ? (Sott)
Un départ de feu, entraînant une détonation, s'est produit dans la centrale nucléaire de Flamanville (Manche). L'incident a eu lieu ce jeudi 9 février à 9h40 dans la salle des machines du réacteur 1 de la centrale nucléaire site, indique EDF dans un communiqué. « Ce départ de feu a été immédiatement maîtrisé par les équipes de la centrale », assure le groupe.

Selon les procédures de sécurité, le réacteur en question a été déconnecté du réseau électrique. La préfecture n'a pas déclencher le Plan particulier d'interventions (PPI), arguant qu'aucun risque nucléaire n'est à craindre. Cette explosion s'est produite « en zone non nucléaire », rassure EDF.

Documentaire : Nucléaire, la politique du mensonge : Enquête exclusive "Spécial investigation" 2015






0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

 
Top