Une ancienne civilisation alien aurait été découverte enterrée sous 3 km de glace en Antarctique. Début 2017, l’armée de l’air des États-Unis aurait entamée des fouilles sur les ruines d'un monde perdu vieux de 55.000 ans.

Goode, un dénonciateur d'un programme spatial secret, déclare qu’il a été emmené en Antarctique pour assister à une fouille secrète. Il a été informé de la découverte par un officier supérieur de l'US Air Force travaillant dans un programme spatial secret pour le gouvernement américain et pour les élites !


La Nuit des temps est un roman de science-fiction de René Barjavel publié en 1968 aux Presses de la Cité et ayant reçu le Prix des libraires l'année suivante. En résumé, des expéditions scientifiques françaises en Antarctique révèlent l'émission d'un signal venu de la profondeur des glaces. Une expédition rassemblant de nombreuses nations est organisée afin d’atteindre le point d'émission du signal. Ses membres communiquent grâce à un ordinateur traduisant instantanément leurs paroles. L'expédition internationale découvre les ruines d'une civilisation disparue sous la glace depuis 900 000 ans et les scientifiques du monde entier affluent vers le site pour aider à explorer et comprendre.

Les habitants de Gondawa, appelés Gondas, vivaient il y a 900 000 ans dans un Antarctique tropical du fait d'une inclination différente de la Terre. Ils exploitaient l'énergie universelle, qui leur apportait tout ce qui était nécessaire à leur confort, mais leur a également permis de créer l'arme solaire, qui détruisit les civilisations existantes. Leur apparence est celle d'Européens, mais ils sont tous gauchers.

Enisoraï était une nation contemporaine et rivale de Gondawa. Peuplée par les ancêtres des natifs américains, elle occupait ce qui deviendra les Amériques, dont la géographie a été bouleversée par le cataclysme. C'était une nation militariste et impérialiste, qui niait l'individu. Sa supériorité démographique incita les Gondas à utiliser l'arme solaire, ce qui détruisit le monde.

La Nuit des temps était à l'origine un scénario destiné à un film d'André Cayatte, envisagé comme une superproduction à l'américaine, avec les moyens nécessaires pour donner vie à un scénario qui relevait de la science-fiction avec effets spéciaux (dont des maquettes).

Le thème des « mondes perdus » était très en vogue dès la fin du XIXe siècle avec des auteurs britanniques comme Edgar Rice Burroughs ou Henry Rider Haggard dont le roman When the World Shook. Being an Account of the Great Adventure of Bastin, Bickley and Arbuthnot (1919) présente quelques analogies troublantes avec La Nuit des temps.

Pour ce qui est du contexte, La Nuit des temps est ancrée dans les mentalités et la situation politique de l'époque. La guerre ancienne, qui oppose deux nations dominantes — le rationnel Gondawa et l’expansionniste Enisoraï — est une transposition à peine déguisée du conflit Est-Ouest ; et si Barjavel fait savoir que son livre a été conçu avant les événements de mai 1968, les révoltes d'étudiants contre la guerre en Gondawa évoquent celles qui secouaient déjà San Francisco contre la guerre du Viêt Nam en 1965. Enfin, les descriptions des vêtements, des meubles, etc., évoquent le design et la mode des années 1960.

Texte tiré de Wikipédia
Arlette Colin
Wakeupinfo





0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

 
Top