Suite à la publication d’un article intitulé « Le parquet enquête sur Laurent Louis et sa grosse arnaque ! » paru sur le site DH.be, l’ex-député belge, Laurent Louis, répond au journaliste l’accusant pour un fait divers alors que la justice belge n’a pas encore rendu son verdict.

Laurent Louis écrit sur sa page FB :
Après les accusations de novembre, le même journaliste en remet une couche dans le journal de ce mercredi. C’est assez surréaliste puisque depuis novembre je demande désespérément à la justice d’être entendu mais personne ne semble vouloir traiter l’affaire.

Depuis novembre, aucun magistrat n’a voulu se saisir de ce dossier. Le juge d’instruction bruxellois Michel Claise qui a fait de la lutte contre la criminalité judiciaire son cheval de bataille semble avoir décidé de ne pas se mêler de cette histoire sans doute parce qu’intelligent l’homme a bien dû comprendre qu’il s’agissait dans ce dossier d’une énorme manipulation menée aux fins politiques d’encore salir un homme que l’Etat belge et certaines organisations voudraient voir à genoux ou mieux 6 pieds sous terre...

Quoi qu’il en soit et puisqu’il semble que je doive suive mon affaire dans les médias, sans jamais être informé personnellement de quoi que ce soit, j’ai appris ce matin que le Parquet de Bruxelles avait renvoyé le dossier en province, au Parquet de Charleroi. J’imagine que le Juge Claise préfère laisser un autre magistrat le soin de se salir les mains et de se ridiculiser dans cette affaire.

En tout cas, je souligne une fois de plus la propagande journalistique à l’oeuvre dans cette affaire. Comment un journaliste peut-il condamner un homme dans un journal et sur internet alors même que ce dernier n’a ni été entendu ni encore moins été jugé par les tribunaux pour les faits surréalistes qui lui sont reprochés ? Cet article est un pur article de propagande dont le but ultime est de décourager les citoyens à me suivre dans l’aventure Onecoin qui m’a permis de sortir la tête de l’eau depuis quelques mois.

Vous savez, quand un Etat veut supprimer un homme, 2 solutions s’offrent à lui: soit l’Etat l’élimine d’une balle dans la tête au cours d’un pseudo cambriolage qui tourne mal soit l’Etat le détruit financièrement et socialement. Ne voulant pas faire de moi un martyr, l’Etat belge a opté pour la seconde option.

Depuis la fin de mon mandat en 2014, tout ce que j’entreprends est poursuivi. Je me lance dans les assurances après une formation de courtier et hop l’Etat m’interdit d’exercer et on crie à l’arnaque. Je décide d’ouvrir un commerce de sport et hop, on crie à l’arnaque en m’accusant de vendre des produits contrefaits. Je décide de m’inscrire comme indépendant pour faire du marketing de réseau via Onecoin et hop, une nouvelle fois, on crie à l’arnaque. En attendant, à cause de l’article de presse de novembre m’accusant d'escroquerie, mes comptes en banque ont TOUS été fermés. Je me retrouve donc sans comptes en banque avec un statut d’indépendant. Il faudra m’expliquer comment je vais pouvoir faire pour justifier mes comptes et mes revenus professionnels.... Enfin, la volonté de l’Etat belge est bien là: me réduire à néant, me détruire, me piétiner et m’empêcher d’exercer la moindre activité professionnelle.

Quand j’étais à 2 doigts de me retrouver à la rue et que je vivais de l’aide sociale (1100 euros par mois), comme par hasard, j’ai vécu la période la plus calme de ma vie. Bien sûr, l’Etat savait parfaitement bien qu’avec 1100 euros par mois, en devant payer un loyer, en devant prendre en charge ma famille, il me serait impossible d’espérer encore jouer un rôle politique dans ce pays. Faire campagne, se présenter aux élections, tout cela coûte une fortune et ce n’est pas avec 1100 euros par mois qu’on peut se lancer dans une telle aventure.

Alors aujourd’hui, je me dois de pousser un coup de gueule car j’en ai marre, j’en ai marre que cet Etat pourri fasse de ma vie un enfer. J’ai la responsabilité de veiller sur une petite fille qui n’a pas été épargnée par la vie, qui ne marche pas, qui ne parle pas et qui est alimentée par sonde. C’est une superbe princesse qui fêtera prochainement ses 8 ans. Cette princesse, c’est la mienne et même si je ne suis pas son géniteur, je suis fier d’être son papa au quotidien, je suis fier d’avoir changé ma vie du jour au lendemain après 12 ans d’un mariage insipide pour me marier avec sa maman qui est toujours sans papiers aujourd’hui (malgré un mariage civil célébré en Belgique en toute légalité, merci l’Etat belge une fois de plus). Depuis maintenant 2013, nous vivons toutes ces épreuves de manière unie et nous affrontons l’Etat belge tous les 3 en nous serrant les coudes. Personne ne sait quelles difficultés nous devons surmonter au quotidien. Malgré l’enfer que l’Etat belge nous fait vivre, nous restons forts et unis mais je crois que nous avons enfin le droit de vivre en paix. L’Etat belge voulait me décourager à faire de la politique, il a gagné, je ne veux plus en faire de toute ma vie ! L’Etat belge voulait me pousser à cesser de me battre pour mon pays et il a gagné car ce pays que j’aimais tant, ce pays pour lequel j’aurais pu donner ma vie, aujourd’hui je le déteste de toutes mes forces. Je hais ce pays, je hais la Belgique où je vis comme un prisonnier, je hais ses dirigeants, ses médias, ses instances et ses fameuses loges maçonniques. Plus jamais il ne me viendrait à l’esprit de me battre par mon drapeau. Le seul drapeau pour lequel je pourrai encore me battre, c’est pour ma famille, ma femme et ma princesse. Je ne veux plus me battre pour la politique car la politique ne sert à rien. C’est une organisation de criminels, de corrompus et de mafieux. Celui qui croit encore au changement par la voie électorale se trompe gravement. Seule la révolution citoyenne par les armes (s’il le faut) pourra nous permettre de changer de régime mais pour y arriver, il faudra du courage, un courage qui malheureusement manque à la société actuelle. On est loin des années révolutionnaires où des hommes courageux étaient capables de déclarer la guerre à leur Etat voyou. Nous avons aujourd’hui des révolutionnaires de claviers qui pensent qu’un like sur Facebook est un acte de courage et l’expression de ses libertés fondamentales ! Foutaises ! Les gens ne se rendent pas compte qu’on les a enfermés dans une prison aux murs transparents et invisibles.

Comme vous le voyez, j’en ai marre qu’on m’emmerde depuis le fin de mon mandat, marre qu’on me cherche des poux dans tout ce que j’entreprends, marre qu’on fasse tout pour faire plonger ma famille dans la pauvreté. Je dois en permanence m’adapter, me battre, trouver des solutions pour contourner l’oppression de mon pays. C’est invivable, c’est épuisant, c’est injuste ! J’en ai marre mes amis. Tellement marre que j’aimerais le crier au monde entier. Tout ce que je dois subir est injuste et surtout injustifié. J’aimerais tant que les gens se rendent compte de ce que je subis pour qu’ils réagissent, pour qu’ils m’aident mais je suis réduit au silence avec cette simple page Facebook pour pouvoir m’exprimer.

Bien entendu, je sais que je n’ai rien à me reprocher. Jamais de ma vie je n’ai arnaqué qui que ce soit. Et dans ce dossier Onecoin, il n’y a rien, strictement rien. Je ne comprends d’ailleurs pas pourquoi on ne cesse de vouloir me poursuivre personnellement alors que je suis un simple client de cette société comme 12 millions d’autres clients. J’en fait certes la promotion car je suis persuadé que c’est une société qui propose un excellent produit qui peut permettre à tous les concitoyens d’améliorer sensiblement leurs conditions de vie mais je ne suis nullement le directeur ni le créateur du Onecoin. J’en parle simplement pour aider ceux qui m’ont fait le plaisir de me suivre dans mon combat politique. Je trouve que c’est un juste retour des choses. Si je peux aider ceux qui m’ont soutenu, je me dois de le faire.

Si la justice belge veut s’intéresser à la société Onecoin, pourquoi ne poursuit-elle pas la direction de la société au lieu de s’en prendre à un de ses clients ? Pourquoi ? C’est très simple mes amis: c’est tellement plus facile de s’en prendre au petit Louis qui n’a pas les moyens financiers de se défendre. Vous imaginez que j’ai déjà dû débourser 6000 euros pour obtenir l’aide d’un avocat dans ce dossier ? 6000 euros mais c’est une fortune pour moi ! Ah mais c’est tellement plus simple de salir un homme qui a fait trembler l’Etat en le faisant passer pour un escroc aux yeux du public qui a cru en lui. Tellement plus pratique !

En outre, la justice sait parfaitement bien qu’elle n’a rien à reprocher à la société Onecoin car son activité est tout ce qu’il y a de plus légal. Le journaliste de la DH ose parler d’arnaque alors même que la société vient d’annoncer de grandes avancées quant à sa monnaie numérique. En un an, le Onecoin est passé d’une valeur de 3,65 euros à 7,85 euros. Dès le 16 février, les membres Onecoin pourront déjà utiliser leur monnaie numérique pour faire des achats auprès de partenaires commerçants sans oublier que la directrice a annoncé dernièrement l’entrée en bourse de la société pour le second trimestre 2018. Il faut vraiment qu’on m’explique où se trouve l’arnaque quand on a à faire à une société qui crée une monnaie numérique utilisable et qui annonce son entrée en Bourse. Elle est où l’arnaque ???

Les abrutis crient au Ponzi et à l’arnaque pyramidale alors que la directrice s’est déjà exprimée largement et publiquement à ce sujet balayant d’un revers de la main argumenté toutes ces accusations farfelues. Croyez-vous vraiment qu’une femme accusée d’être à la tête d’un Ponzi prendrait le risque de répondre publiquement à ces accusations ? Pensez-vous qu’une société malhonnête qui souhaite avant tout arnaquer ses clients développerait tout ce que Onecoin développe ? Si Onecoin était une arnaque il lui suffisait de proposer sa monnaie numérique en disant aux acheteurs d’attendre 2018 et de partir avec les caisses une fois la date atteinte. Mais non, Onecoin ne se comporte pas de cette manière. Onecoin a créé des formations à la monnaie numérique et au marché financier, Onecoin a créé une fondation qui vient en aide aux enfants défavorisés et qui se concentre surtout sur l’éducation. Onecoin a créé une académie, une application smartphone pour les sociétés et les personnalités publiques, un forex, une plate-forme d’échange où l’on pourra à terme échanger nos Onecoins contre n’importe quelle autre monnaie. Onecoin a créé ce lundi une plate-forme commerciale qui permet aux membres de déjà utiliser leurs Onecoins avant l’entrée sur le marché prévue en 2018. Et ce ne sont que quelques-unes des avancées les plus significatives !

Franchement, croyez-vous qu’une société qui veut arnaquer ses clients se donnerait autant de mal ??? Poser la question, c’est y répondre. Maintenant il est vrai que de former les gens à la finance, que d’améliorer les conditions de vie de nos concitoyens cela peut être vu comme une arnaque pour nos Etats pourris qui préfèrent maintenir la population dans la pauvreté et la désinformation pour mieux nous entuber au quotidien. C’est peut-être là qu’est le problème. Et si c’est moi que l’on vise au niveau de Onecoin alors que je n’occupe pas la moindre fonction dans cette société, c’est peut-être et sûrement parce que le Onecoin, je le propose non pas à l’élite mais bien à mon électorat, à ces millions de gens qui me suivent à travers le monde, ces gens qui sont des gens simples, des gens que les médias de mon pays se plaisent à considérer comme des « sans-cerveaux » comme des abrutis incapables de réfléchir, des gens que des élus de mon pays se plaisent à considérer comme des « sans-dents » et bien sûr il ne faut surtout pas que ces « illettrés », ces citoyens de seconde zone puissent me suivre dans une aventure qui pourrait bouleverser leur vie. Il ne faut pas que ceux qui me suivent et qui ne sont pas issus de l’élite s’enrichissent et c’est sans doute pour cette raison que je suis le seul à être sali par rapport au Onecoin. Le seul sur 12 millions de membres ! Oui vous lisez bien, sur 12 millions de membres à travers le monde, je suis actuellement le seul et l’unique à faire l’objet de poursuites alors que la direction de Onecoin et les élites qui la fréquente, elles, ne sont absolument pas inquiétées. Cette réalité est la plus belle démonstration que toute cette histoire d’escroquerie ne tient pas la route. Tout est monté de A à Z pour m’empêcher d’utiliser ce concept pour me relever mais aussi pour empêcher ceux qui me suivent de se débarrasser de leurs chaînes d’esclaves et de s’émanciper de cette société merdique à laquelle nous offrons notre vie.

Je sais que j’ai été long mes amis mais je me devais d’exprimer ce coup de gueule et de vous informer ce ce que je subis encore et encore depuis des années. J’en ai marre que mon nom soit sali par des plus sales que moi. J’en ai marre d’être traité comme une ordure alors que je suis un homme droit, honnête et sincère, un simple papa qui se démène pour offrir à sa femme et à sa fille mais aussi à toutes les personnes qui le suivent et l’écoutent une vie plus digne que celle que l’Etat leur réserve.
SVP, ne me laissez pas tomber et manifestez-moi votre soutien. Je ne peux pas savoir ce qui m’arrivera demain mais s’il m’arrive quoi que ce soit, ne les laissez pas faire et mobilisez-vous comme je me suis mobilisé pour défendre vos droits. Je ne peux compter que sur votre aide et celle de Dieu pour échapper à la vengeance injuste et aveugle de l’Etat belge. Je compte sur vous et je vous remercie déjà pour votre soutien ! Laurent Louis



0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

 
Top