Le 3 janvier 2017, le Parlement sénégalais a adopté une importante réforme du code électoral au Sénégal, permettant l'élection en juillet 2017 de 15 députés sénégalais de l'extérieur à partir de leurs pays d'immigration, élargissant ainsi la liste des pays africains qui assurent l'effectivité de la représentation parlementaire de leur diaspora respective : Mozambique, Angola, Cap Vert, Algérie, Tunisie.

À l'heure où le Maroc s'ouvre tout azimut sur l'Afrique, c'est une occasion aussi de s'intéresser aux pays africains, de tenir compte de leur expérience et de leurs bonnes pratiques pour faire avancer au Maroc le droit relatif à la représentation parlementaire des citoyens marocains établis à l'étranger. Une façon de déconstruire l'argument des difficultés techniques, matériels et logistiques avancés par les adversaires de cette participation.

Telle fut la thématique traitée dimanche 8 janvier 2017 dans la "Chronique Citoyens Marocains à l’Étranger" par le Pr Abdelkrim Belguendouz, chercheur en migration, dans le cadre de l'émission "Arc En Ciel", animée par Abdellatif Essadki, sur "Radio Pluriel" (Lyon).

Ci-après, la vidéo de la Chronique






0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

 
Top