Il y'a deux ans et demi (21 juillet 2014), le journal marocain "Les Échos" publiait un supplément sous le titre : "Marocains résidant à l'étranger, un levier de développement", comprenant plusieurs articles, à la fois d'ordre économique et d'ordre socio-politique :

Avec des transferts de fonds qui tournent autour de 50 MMDH chaque année, les MRE contribuent à faire tourner la roue de l’économie. Balance des paiements, banques, investissement...plusieurs secteurs profitent de cette manne intarissable.

La communauté des Marocains résidant à l’étranger a toujours été un véritable levier pour l’économie du royaume : transferts de devises, tourisme, investissement.... À partir de leurs pays d’accueil, les quelques 5 millions de Marocains établis à l’étranger, soit près de 15% de la population marocaine, ont une importance capitale pour un certain nombre d’activités.

En dépit du contexte difficile que traversent leurs pays de résidence, européens notamment, l’apport des «Marocains du monde» demeure indéniable. Les envois de fonds des MRE tournent en effet, bon an mal an, autour de 50 MMDH. Ce qui fait des transferts des MRE, à côté des recettes du tourisme, les principales sources de devises du royaume. Mieux encore, la balance des paiements, avec un déficit plus ou moins maîtrisé, doit beaucoup aux envois de la communauté marocaine résidente à l’étranger. Avec cette prestation, le Maroc arrive au dixième rang mondial des pays bénéficiaires des transferts de fonds de leur diaspora ...

Ci-après , le lien concernant ce dossier
leseco.ma/images/stories/1172/Speciale-MRE.pdf














0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

 
Top