« Hak A Mama » est une chanson qui puise ses racines dans le creuset de la musique marocaine. Chantée à l’origine par les communautés juives de la région du Tafilalt, elle comporte plusieurs vers issus de poèmes de Malhoune et de traditions judéo-marocaines.

Le premier enregistrement de la chanson remonte au début des années 20, chanté par Zahra El Fassia, dans un style très traditionnel, alternant chant et passages instrumentaux.


Quelques décennies plus tard, Botbol a repris « Hak A Mama » dans un style plus festif, avec un rythme plus appuyé et un registre de voix plus grave.


Repris par L'Orchestre Andalou de Jerusalem


Et c’est grâce à la pièce de théâtre « El Harraz » de Tayeb Seddiqi que la chanson a touché un public plus large, dans une scène légendaire où Feu Boujmii H’gour et Omar Sayed de Nass El Ghiwane chantaient « Hak A Mama » pour séduire Aouicha, sur un rythme très lent et langoureux.


Récemment, l’acteur et chanteur Fayçal Azizi a mis en ligne sa reprise de « Hak A Mama » dans un style Electro Music, dans laquelle il a revisité et adapté la mélodie et le texte. Sa reprise compte aujourd’hui 1 million de vues sur Youtube.


Finalement, voici la reprise acoustique de la chanson, dans un style Melhoune/Issawa tout en gardant la composition mélodique de la version Électro.


Source


0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

 
Top