La présence israélienne à Marrakech n’est pas passée inaperçue. Bien au contraire, elle est au cœur d’une grande polémique ici et ailleurs. Bref, des acteurs associatifs et politiques n’ont apprécié guère la participation d’Israël à la COP22, épaulés par certains activistes sur les réseaux sociaux.

A propos de cette problématique qui a fait couler beaucoup d’encre, le président de la COP22 Salaheddine Mezouar se veut sans équivoque : ‘’Ceux qui critiquent la participation israélienne, font fi du contexte onusien’’. Et de poursuivre que certes la COP22 se tient sur le territoire marocain, mais le contexte est complètement onusien. Diplomate qu’il est, Mezouar a tenu à préciser que l’ONU veille à impliquer tous les acteurs du monde dans le principal objectif de résoudre la problématique climatique qui menace la planète : ‘‘ Cet évènement planétaire, qui traite d’une problématique universelle, est organisé par l’ONU et réunit toutes les parties membres de la convention sur les changements climatiques’’, ajoutant que la COP22 est une rencontre multilatérale onusienne que le Maroc abrite’’.

Et dans le même sens, le président de la COP22 a tenu à rappeler la position marocaine par rapport à la Cause Palestinienne : ‘‘ Le Maroc est le premier défenseur de la cause palestinienne et il n’a de leçons à recevoir de personne sur son engagement constant en faveur de cette cause’’. Et d’ajouter que le Royaume travaille en étroite collaboration avec les Palestiniens au service de cette grande cause portée par tous les Marocains ».

Après avoir indiqué que la Palestine est également présente lors de cette grand-messe internationale, M. Mezouar a rappelé que le Maroc « a défendu et a porté à bras-le-corps l’adhésion de la Palestine en tant que membre observateur au sein de l’ONU ». Et la parenthèse est fermée…

Que les éternels esprits chagrins aillent donc voir ailleurs s’ils ne peuvent établir la différence entre une conférence planétaire organisée par l’ONU, au Maroc certes, et la position constante du Royaume en faveur de la cause légitime du peuple palestinien.

L’étroitesse d’esprit est donc, malheureusement, encore présente dans quelques milieux chez nous, souvent alliée d’ailleurs à une certaine pilosité !

H.Zaatit
lnt.ma/



0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

 
Top