Le congrès fondateur de la section France du Parti Authenticité et Modernité s’est tenu le dimanche 31 mars à Paris, sous le thème « Les Marocains du Monde, les enjeux de la démocratie et du développement économique », en présence de M. Mustapha Bakkoury, secrétaire général, et des membres du bureau politique : Mme. Khadija Rouissi, M. Ilyass El Omari, Mme. Souhaila Riki, M. Mohamed Ghayate et M. Abderrahim Atmoune, Mme. Nabila Benomar, ainsi qu’une délégation de parlementaires et de membres de bureaux régionaux.

M. Mohammed Zitouni, président de la commission préparatoire a inauguré le congrès par la présentation de la feuille politique de la section France du PAM. Il a affirmé que cette initiative s’inscrit dans la dynamique que connaît le parti depuis le congrès extraordinaire de février 2012 dont l’une des recommandations est la restructuration du parti à l’étranger. D’ailleurs, d’autres sections verront le jour dans les différents pays européens. M. Zitouni a appelé à la mise en œuvre des dispositions de la nouvelle constitution et notamment les articles 15, 16 et 17 relatifs à la représentation politique des MRE.

Le congrès s’est poursuivi avec l’allocution de M. Mustapha Bakkoury. Le secrétaire général a rappelé que le Maroc possède des spécificités et qu’il ne s’agit pas d’exceptionnalité. Il a ajouté que le Maroc a connu une révolution économique à travers les grands chantiers. Lors de son allocution d’ouverture, M. Mustapha Bakkoury a exposé l’ambition du PAM France d’être une force de propositions et un relais des préoccupations et des aspirations des MRE vers le groupe parlementaire du Parti et ses élus locaux, à travers une plateforme institutionnelle et efficace.

L’intervention de Mme. Khadija Rouissi a retracé les progrès qu’a connus le Maroc en termes de droits de l’Homme.

La première séance du congrès a été l’occasion pour rendre un hommage à Mme. Latifa Ibn Ziaten pour son courage et son combat pour la paix. Elle s’est clôturée par deux interventions sur les thèmes de la jeunesse et de la femme.

Lors de la 2nde partie du congrès, la présentation des chantiers de travail par les membres de la commission préparatoire et les questions des congressistes ont été l’occasion d’exprimer un ensemble de revendications incluant :
  • la déclinaison efficace et la mise en œuvre des dispositions de la nouvelle constitution relatives à la représentation politique des MRE
  • la nécessité de réformer les institutions existantes et notamment le CCME qui connaît des dysfonctionnements au niveau de l’organisation et une faible production consultative
  • la rationalisation de toutes les démarches administratives, relationnelles et juridiques et la lutte contre toute forme d’arbitraire
  • l’accompagnement à l’investissement des MRE
  • la création d’un centre culturel marocain en France pour participer au rayonnement du Royaume et mettre à disposition des MRE une plateforme de rencontre et de créativité
  • l’association des MRE à la diplomatie et à la promotion du dialogue des civilisations.
A travers ce congrès fondateur de la section France du PAM :
  • Nous sommes fiers de la participation intensive des militantes et militants de France. C’est un signe très fort de leur engagement dans la défense des intérêts des MRE et une preuve de l’engouement que suscite le PAM.
  • Nous confirmons notre attachement aux valeurs citoyennes et universelles défendues par la ligne politique du PAM : la promotion des libertés individuelles et des droits de l’Homme, l’amélioration des conditions de la femme et des jeunes, la justice sociale et le développement économique et social.
  • Nous affirmons notre désir d’apporter une valeur ajoutée et de l’innovation à l’action politique et de devenir une force de propositions auprès des instances du parti et par le biais de l’appareil législatif
  • Nous sommes convaincus que la proximité et la démocratie participative sont les piliers de tout projet citoyen. De ce fait, nous sommes déterminés à élargir les bases populaires et militantes et aller à l’écoute du citoyen MRE, de toutes les catégories sociales et dans toutes les régions de France.
Le congrès s’est conclu par la constitution d’une première liste du bureau exécutif dans la perspective d’élire un tiers restant lors de la plénière du prochain conseil représentatif du PAM France durant le 2nd semestre 2013. Il est force de noter que le consensus porté sur M. Ali LAZAAR, ingénieur de 28 ans, acteur associatif en tant que secrétaire général de la section PAM France et M. Mehdi BASSRI, ingénieur de 26 ans en tant que Président du conseil représentatif est un fort message qui affirme la volonté du PAM de rajeunir ses cadres et d’innover le champ politique marocain.






0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

 
Top