L’exclusion de la communauté marocaine établie à l’étranger de son droit de vote aux élections législatives du 7 octobre trouve des échos jusque dans les médias étrangers.

Ainsi, le quotidien andalou La Voz de Almeria s’est attardé dans sa livraison du 4 octobre sur l’impossibilité de voter pour les 50 000 marocains de la province d’Almeria à cause d’une décision politique unanimement décriée et différemment interprétée. 

Les personnes interrogées par ce quotidien ont ainsi exprimé leur incompréhension et leur rejet de cette décision qui les met à l’écart du scrutin, de même que pour les 4,5 millions de marocains de la diaspora. 

La Voz de Almeria rappelle que les 50 000 marocains installés dans la la cité méditerranéenne et ses environs représentent désormais trois générations différentes et toutes maintiennent un lien étroit avec leur pays d’origine. L’issue du scrutin dira si le futur gouvernement entend remettre les pendules à l’heure en accordant le droit de votre aux MRE.

Source



0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

 
Top