Notoriété ne rime pas nécessairement avec immunité. La superstar marocaine de la pop music, Saad Lamjarred, 31 ans, a beau avoir atteint plusieurs millions de vues sur YouTube avec son succès Lm3allem, il est aujourd’hui rattrapé une nouvelle fois par des accusations d’agression et de viol à Paris.

Depuis 2010, le chanteur est poursuivi par un tribunal de New York pour « agression et viol ». Libéré sous caution avant d’être jugé, il en avait profité pour fuir. Jamais jugé, l’artiste est sommé par la Cour suprême de l’État de New York de se présenter au tribunal. S’il retourne aux États-Unis ou devait y être extradé, il risquerait jusqu’à vingt-cinq ans de prison.

Le chanteur marocain qui devait se produire le 29 octobre au Palais des Congrès, est accusé pour agression sexuelle, il est de nouveau impliqué dans une affaire de mœurs. Descendu à l'hôtel Marriott Champs Elysées, Lamjarred a été interpellé par la police judiciaire du 17e arrondissement, ce mercredi 26 octobre. Il a été placé en garde à vue pour une durée de 48h, avant d'être présenté devant le parquet compétent dans la matinée du vendredi.
"Nous suivons avec un grand intérêt ce dossier et des contacts ont été pris entre les autorités des deux pays pour tirer au clair cette affaire", a déclaré le ministre de la Culture, Mohamed Amine Sbihi (PPS) (Le360). Il s'agit, selon le ministre, d'une "grande figure de la chanson marocaine et nous allons faire tout le nécessaire pour régler le problème".

Les succès du chanteur, qui cumulent aujourd’hui plus d’un milliard de vues sur YouTube, lui ont également valu d’être décoré par le roi Mohamed VI lors de la dernière fête de la Jeunesse, en août 2015. Et ce fait divers ne l’a pas encore fait tomber de son piédestal, explique la journaliste du HuffPost Maroc : « De nombreux fans ont déjà commenté l’affaire sur les réseaux sociaux et crient au mensonge. Ils affirment qu’il s’agit d’un coup monté pour soutirer de l’argent à l’artiste et saper sa carrière. D’autres font part de leur stupéfaction » écrivait LeMonde.fr de mai 2016.

Source : Presse





0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

 
Top