L’Environnement est un problème international d’importance éminemment majeure. L’Homme a un grand impact sur son état par ses actions irréfléchies et ses arrogances qui ont fait que ses actes se retournent contre lui de toute évidence.

En s’inscrivant dans toutes les nécessités vitales, la question de l’Environnement demande qu’on lui accorde une grande importance pour préserver la sécurité alimentaire à l’échelle planétaire, la sécurité économique, la sécurité sanitaire…

La COP21 a permis d’aboutir à un accord historique qui engage l’ensemble des 195 pays signataires de la Convention-Cadre des Nations Unies sur les changements climatiques à réduire leurs émissions de gaz à effet de serre. Cet accord a pour objectif de réduire le réchauffement climatique dû aux activités intenses humaines.

La COP22 se réunit, en terre d’Afrique, berceau de l’humanité et continent de tous les Avenirs. Ce continent dessinera la nouvelle carte de la croissance économique. Son développement sera endogène et basé sur la volonté des peuples africains à prendre leur avenir à bras le corps. Ses Terres arables peuvent garantir la sécurité alimentaire du Monde.

La 71ème session de l’Assemblée générale des Nations Unies se tiendra, du 07 au 17 novembre 2016, à Marrakech. La COP 22 de Marrakech, « aspire à faire de ce Rendez-vous mondial une occasion idoine pour faire entendre la voix des pays africains, à l’instar des autres régions du monde, les plus exposées à l’impact négatif de la dégradation de l’environnement et des changements climatiques. Notre objectif est de trouver des solutions appropriées susceptibles d’assurer un développement économique durable, et d’adopter des mesures pratiques pour mettre en œuvre les obligations internationales issues de l’accord de Paris.

A cet égard, le Royaume du Maroc œuvrera, sous la conduite éclairée de Sa Majesté le Roi, à ce que la Conférence de Marrakech soit une étape importante pour l’opérationnalisation de l’Accord de Paris, en trouvant des solutions à même de garantir un développement économique durable, et permettant l’adoption de mesures concrètes pour la mise en œuvre des obligations internationales découlant de cet Accord historique, à travers la mobilisation de ressources financières nécessaires et structurantes, et le renforcement des capacités ainsi que la facilitation de l’accès au financement.

Dans ce contexte, le Royaume du Maroc veillera à ce que la Conférence de Marrakech accorde un intérêt particulier aux pays du sud, y compris les pays africains et les États insulaires, qui souffrent des affres des changements climatiques. A cette occasion, le Maroc, qui vient de déposer les instruments de ratification de l’Accord de Paris, lance un appel aux autres États Parties pour accélérer la procédure de ratification de cet instrument, en vue de garantir son entrée en vigueur dans les meilleurs délais possibles. Il est certain que le Maroc s’appuiera sur l’adhésion des États et des acteurs non étatiques pour que la Conférence de Marrakech puisse refléter notre solidarité et notre engagement pour la préservation de l’avenir des générations présentes et futures. » souligne le Ministre des Affaires Étrangères du Maroc.

Par Radouan Bachiri

























0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

 
Top