Des révélations commencent à percer au travers de la crise suscitée autour de l'intervention marocaine au-delà du mur de défense, dans la région de Guerguerat frontalière de la Mauritanie. Ecrit Le36O (Ziad Alami).
"La projection des forces de sécurité marocaines au-delà du mur de défense, a mis en échec un plan conçu secrètement par Alger et Nouakchott pour délocaliser une partie de la population de Tindouf dans la ville marocaine de Lagouira" rapporte Le360.
L'intervention marocaine au-delà du mur de sécurité a permis de barrer la route devant l'axe Alger-Nouakchott, projetant d'implanter en secret une partie de la population de Tindouf dans la région de Lagouira pas loin de de la ville frontalière mauritanienne.

Cette intervention a permis au Maroc de gagner plusieurs points sur le plan géostratégique. Du coup, l'Algérie n'a pas pu réaliser un rêve qu'elle a toujours caressée, l'accès à l'Océan Atlantique, est maintenant tombé à l'eau.

L'intervention marocaine dans cette région démontre ainsi que le royaume n'a jamais renoncé à cette région démilitarisée. Pas plus d'ailleurs qu'à la ville de Lagouira !

Autre percée, et pas des moindres : les travaux d'asphaltage, précédemment reportés à trois reprises, ont pu être réalisés aujourd'hui à 90%, sachant qu'il ne reste qu'un seul kilomètre à goudronner sur six de la frontière nord de la Mauritanie.

Source : Le360


0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

 
Top