Le 7 Septembre 2016, s'est tenue au Parlement Européen à Bruxelles, un débat sur la spécificité du Maroc et de son rôle quant à la sécurité et la stabilité de la Région Méditerranéenne.

Suite à l’intervention du Ministre de l'Intérieur du Maroc, Mohamed Hassad, les députés européens de tous bords, les ambassadeurs et les membres de la Commission européenne, ont admis le fait que le Maroc est un acteur incontournable dans la lutte contre le terrorisme.


En quoi le Maroc est-il un partenaire important pour l'UE ?
Les Députés Européens se sont réjouis de la coopération Maroco-Européennee sur le plan sécuritaire confirmant les diverses actions menées par le Maroc pour combattre l’intolérance en éradiquant l’obscurantisme religieux des foyers de l’Ignorance. Gilles Pargneaux et Cristian Dan Preda ont réaffirmé cette tendance.
« Face à la prolifération des obscurantismes répandus au nom de la religion, tous, musulmans, chrétiens et juifs, doivent dresser un front commun pour contrecarrer le fanatisme, la haine et le repli sur soi sous toutes les formes » par ces recommandations clairvoyantes sa Majesté le roi Mohamed VI souligne les moyens avérés pour mettre fin au terrorisme et revenir à l’Immaculée portée de l’Islam, religion de paix entre les peuples et les Nations.
Le Maroc, de par son expérience de lutter contre le terrorisme, est un modèle à suivre pour les pays Européens se confrontant aux problèmes sécuritaires notamment contre le fanatisme religieux.

De simple pays de transit, le Maroc est devenu progressivement un pays d'accueil. En effet, Le royaume chérifien a donné une suite positive à 86% des 27.649 demandes. Les Migrants, bénéficient, comme tout Marocain, de l’accompagnement de l’Agence Nationale de promotion de l'Emploi et des Compétences.

Dans son discours du 20 août dernier, Sa Majesté le roi s'est dit "fier de l'action menée" pour l'accueil des migrants et de leur intégration. La Politique Marocaine en termes d’immigration subsaharienne a prouvé son efficacité. Dans sa politique d’intégration, la méthode adoptée a pu atteindre les quatre buts qu’elle s’était assignés depuis les 3 dernières années, à savoir : - Simplification du processus d’intégration – Développement des statuts juridiques - Application des codes institutionnels - Gestion du flux Migratoire dans le respect des Droits de l’Homme. Cette formule a permis à plus de 7000 enfants migrants d’intégrer l’Ecole avec l’implication des ONG aidant.

Radouan Bachiri
Bruxelles










0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

 
Top