Près de 5 000 km en un peu plus de deux mois sur un tricycle solaire. C'est le pari fou que se sont lancé François Medalle et Jean-Marie Azais. Ils sont partis ce matin par la voie verte avant de rejoindre la rigole de Saint-Féréol pour atteindre dans un mois le Maroc en traversant toute l'Espagne.

Les deux amis participent à la troisième édition du Marocco Solar Festival à Ouarzazate. Ils vont ensuite se rendre à la COP22 à Marrakech. Entre les deux, ils vont s'amuser sur des pistes de sable dans le désert marocain. À bord de ce vélo aux batteries rechargeables grâce à l'énergie solaire, leur empreinte carbone est quasi inexistante (seul le voyage en bateau aura des conséquences écologiques). Et c'était bien leur but.
«On veut montrer qu'on peut voyager en polluant peu. On est entièrement autonomes», souligne le Fréjairollais François Medalle. A 65 ans, cet ancien guide saharien est toujours en proie d'aventures. Il ajoute que ce «vélo trip» a ce côté sympa du partage. «On traverse des villages, on rencontre du monde. Je trouve ça vraiment amusant.»
Ce projet, ce retraité le mûrit depuis bientôt trois ans. «L'idée est partie du Sun Trip. C'est une course de vélos solaires. Je n'ai pas pu participer à la première édition car j'ai subi une opération de la hanche. Mais l'année d'après j'ai grimpé sur mon vélo et c'est un ami à moi qui a gagné l'édition», rigole François Medalle. Aujourd'hui son vélo est fin prêt pour parcourir les 5 000 km. «J'ai dû faire des modifications, des améliorations mais c'est normal, on ne réussit pas du premier coup !»

Du soleil pour rouler
Sponsorisé par SN Diffusion, Krys Carmaux et Déclic et co (pour la mise au point des batteries), ce Fréjairollais est pressé d'entamer cette folle aventure. À raison de 100 à 150 km par jour, ils pourront compter que sur leurs jambes et le soleil. Car s'il n'y a pas de soleil, il n'y a pas de batterie. «C'est pour ça qu'au retour on va sûrement prendre le bateau jusqu'à Sète parce qu'en novembre/décembre, le temps ne sera pas top pour remonter l'Espagne.» En tout cas, on leur souhaite que le soleil brille encore un peu.

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

 
Top