Les chances d’emporter des médailles aux JO de RIO pour le Maroc sont quasiment nulles. Nous sommes très loin des performances des athlètes marocains tels que les Aouita, El Guerrouj ou El Moutawakel… Le Maroc de jadis a remporté 6 médailles d'or, 5 médailles d'argent et 11 médailles de bronze depuis 1960.

En judo, Rizlen Zouak est la deuxième représentante du Maroc à être éliminée après Imad Bassou (-66 kg), stoppé aux huitièmes de finale après sa défaite dimanche 7 août devant le Canadien Antoine Bouchard (0-1).

En boxe, Mohamed Arjaoui a été éliminé au premier tour dans la catégorie poids super lourd (+91 kg). Il a perdu face à l’Azerbaïdjanais Mahammadrasul Majidov, s'inclinant sur une décision unanime des juges. A cela s'ajoute l'élimination de Hassan Saada, le boxeur accusé d’agression sexuelle sur deux femmes de ménage au village olympique, arrêté le 5 août, juste avant le début de la cérémonie d’ouverture.

Selon Aziz Daouda, ancien athlète et actuel directeur technique à la Confédération africaine d’athlétisme, le Maroc peut garder un petit espoir de médaillers avec Abdelaati Iguider (médaille de bronze aux JO de Londres), Rababe Arafi (vice-championne d'Afrique à Durban en Afrique du Sud), et Malika Akkaoui (vice-championne d'Afrique du 800 mètres).

Arlette Colin
ZYR Médias / MIPAI









0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

 
Top