L'Espagne ne sort décidément pas grandie de l'affaire de l'îlot Leïla. Elle montre malheureusement, de l'Europe, le pire des profils : cet aspect dominateur, à l'esprit colonialiste et à forte connotation raciste, qui trop souvent subsiste.

L'Espagne ne sort décidément pas grandie de l'affaire de l'îlot Leïla. Elle montre malheureusement, de l'Europe, le pire des profils : cet aspect dominateur, à l'esprit colonialiste et à forte connotation raciste, qui trop souvent subsiste. Comme tous les Marocains de l'étranger, depuis la «nuit des temps» nous sommes amenés à traverser l'Espagne, chaque été, pour revenir au pays, et si les conditions matérielles (routes, aires de repos, panneaux indicateurs…) se sont améliorées, l'état d'esprit des Espagnols à notre égard n'a quant à lui guère changé.

Le même dédain, le même manque de coopération se font sentir, malgré les devises que nous apportons à ce pays durant notre traversée. Pour élargir le débat, je voudrais amener la réflexion sur le rôle que peut jouer la communauté marocaine installée à l'étranger, en matière de politique étrangère.

Certes, la population marocaine d'Espagne n'a pas encore la possibilité de se constituer en lobby, au même titre que celle d'Italie d'ailleurs, mais il n'en est pas de même de celle de France, de Belgique, de Hollande ou même du Canada… Or, les Marocains de ces pays sont devenus des Européens, il serait préjudiciable pour le Maroc de ne pas saisir le rôle qui peut être le leur, notamment en politique étrangère.

Avant nous, bien d'autres pays, dont l'Espagne d'ailleurs, ont su mettre à profit leur communauté immigrée pour «peser» sur des décisions et des choix stratégiques. Si au niveau décisionnel des affaires étrangères, l'enjeu a été bien compris, il n'en demeure pas moins vrai qu'au niveau de nos instances de représentation à l'étranger, les moyens à mettre en œuvre pour optimiser le rôle des ressortissants marocains, ne sont pas encore à la hauteur.

L'épisode de l'îlot Leïla sonne comme une piqûre de rappel en la matière : les Marocains de l'étranger sont attachés à leur pays d'origine, ils le prouvent au quotidien : ils sont des patriotes, dans toute la noblesse du terme.

Il faut leur permettre d'exprimer cet attachement, en leur donnant la possibilité d'exercer la pleine mesure de leurs talents.










0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

 
Top