On l’annonçait depuis un moment déjà et c’est aujourd’hui chose faite. Le Maroc célèbrera la Journée nationale de sa communauté résidant à l’étranger le 10 août.

Un rendez-vous annuel pour renforcer davantage les liens avec les MRE, mais également pour faire le point sur leurs attentes et leurs aspirations.

Parmi les activités qui seront organisées à l’occasion de cet événement, une rencontre nationale qui aura lieu le 8 août à Rabat. « L’administration électronique au service des Marocains du monde », tel est le thème de cette rencontre qui sera marquée par la participation de nombreuses personnalités.

Le choix de cette thématique est loin d’être fortuit. En effet, le Maroc a entrepris depuis quelques années des réformes qui visent à moderniser l’administration publique pour la rendre plus transparente, plus accessible et plus proche des citoyens.

De même, le gouvernement a mis en place une stratégie de développement des télécommunications et des technologies de l’information. Une grande importance a été donc accordée ces dernières années au chantier de l’administration électronique, notamment avec le lancement du projet e-gouvernement.

Et c’est dans ce sens que le ministère chargé de la Communauté marocaine résidant à l’étranger a élaboré et mis en service un système d’information et de traitement des doléances et des requêtes des Marocains du monde.

Selon les responsables du ministère, la rencontre du 8 août à Rabat, sera une occasion pour l’administration et les différents opérateurs publics et privés pour faire connaître leurs principaux produits destinés aux Marocains du monde.

L’amélioration des services dédiés aux MRE est aujourd’hui considérée comme une priorité. Cette communauté a connu des transformations…et les prestations qui lui sont dédiées, doivent suivre le même chemin.

Le nombre des MRE a presque doublé en l’espace de quinze ans, passant de 1.634.520 en 1990 à plus de 3.200.000 fin 2007. L’Europe abrite plus de 80% de Marocains, viennent ensuite les pays arabes du Golfe avec 9%, puis l’Amérique du Nord avec 6%.

Dès les années 1990, de nouvelles destinations autres que les pays d’accueil traditionnels comme la France et la Belgique, commençaient à attirer un nombre important de Marocains. Il s’agit notamment de l’Espagne qui accueille actuellement la deuxième plus importante communauté marocaine à l’étranger avec plus de 650.000 personnes et l’Italie qui abrite près de 400.000 MRE.

L’augmentation des effectifs des Marocains du monde a été accompagnée par des mutations démographiques, socioprofessionnelles et culturelles. Ainsi, les femmes constituent désormais 50% de nos concitoyens établis à l’étranger. Par ailleurs, les ouvriers ne représentent plus la seule composante de cette population. En effet, les Marocains ont investi plusieurs secteurs : commerce, industrie, enseignement supérieur, culture et sport. Aujourd’hui des MRE issus de la deuxième et troisième génération occupent de hauts postes de responsabilité dans leurs pays d’accueil.

Ces mutations qu’a connues la communauté marocaine résidant à l’étranger, ont donné lieu à de nouvelles aspirations qu’il convient, cependant, de prendre en considération par les départements concernés.

En prélude de la mise en place d’une politique rénovée de la gestion des affaires des migrants marocains, le ministère chargé de tutelle a adopté une stratégie qui s’articule autour de trois axes majeurs. D’abord, l’élaboration et la mise en ?uvre d’une nouvelle politique publique de gestion de la question migratoire, tenant compte de l’évolution du contexte et des enjeux y afférents. Ensuite, le renouvellement de l’approche et de la méthodologie de traitement des affaires de la communauté marocaine à l’étranger. Enfin, l’adoption d’une démarche participative pour assurer la cohérence des interventions avec les aspirations de toutes les catégories constituant la population des migrants marocains.

Cette stratégie sera concrétisée selon un plan d’action qui a été conçu en collaboration avec différents intervenants, notamment le ministère de la Coopération et la Fondation Hassan II pour les MRE. Ce plan a été approuvé en février dernier par la commission gouvernementale mixte présidée par le Premier ministre. Des mesures ont été prévues par les responsables pour l’accompagnement et l’exécution dudit plan, notamment à travers le renforcement des ressources financières, l’augmentation du budget de l’Etat alloué à ce domaine, le développement de partenariat avec le secteur privé et la mobilisation des financements extérieurs dans le cadre de la coopération avec les pays d’accueil, les organismes et les agences internationaux de développement intéressés par la question de la migration.

Décidément, le mois d’août sera marqué cette année par l’organisation de nombreux événements à destination des MRE. L’un des projets phares du département de Mohamed Ameur est sans nul doute, le Salon national des Marocains du monde. Baptisé « Jalia », le salon qui aura lieu du 9 au 14 août à Nador, réunira de nombreux exposants. Les organisateurs ont voulu offrir à travers l’organisation de cette manifestation l’opportunité d’établir des partenariats. D’un budget de 2 millions de DH, cette manifestation est soutenue par de nombreux collaborateurs institutionnels, notamment le Conseil supérieur des MRE et la Fondation Hassan II pour les MRE.

Plan d’action 2008-2012
La stratégie élaborée par le ministère chargé de la Communauté marocaine résidant à l’étranger se décline sur quatre principaux volets :
  • Le renforcement de l’enseignement de la langue arabe dans le but de faire bénéficier à l’horizon 2012 de ce programme 120.000 enfants au lieu des 60.000 actuellement.
  • Le renforcement de l’encadrement religieux afin que l’enseignement de la religion se fasse dans le respect de nos valeurs et de notre culture islamique.
  • La création d’espaces culturels, en partenariat avec les pays d’accueil dont le premier, Marc Flamand, sera inauguré avant la fin de l’année 2008.
  • L’élargissement de la carte de la représentation consulaire marocaine et le développement de l’administration électronique.
MRE en chiffres
  • Effectif total fin 2007 : plus de 3.200.000
  • L’Europe : 80%
  • Les pays du Golfe : 9%
  • L’Amérique du Nord : 6%
Source : Le Matin - Mohamed Badrane






0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

 
Top