Ce 2 avril a eu lieu la « Journée Mondiale de Sensibilisation à l’Autisme ». Ce rappel vise à informer le grand public sur les réalités de ce trouble du développement. L'autisme est une réalité très présente dans la mesure où ce type de handicap touche 1 personne sur 150 dans le monde.

Le Maroc compte, officiellement, près de 200.000 personnes atteintes d'autisme à des degrés divers, dont 25% d'enfants. Les autorités sanitaires doivent mettre, d’urgence, en place un « Plan Autisme », qui vise, avant tout, l'augmentation de la capacité d'accueil en établissements spécialisés et la diversification des méthodes de prise en charge et de dépistage précoce.

Comment reconnaître l’autisme ?
L'autisme ou plus généralement les Troubles du Spectre Autistique (TSA) sont des troubles du développement humains caractérisés par une interaction sociale et une communication anormales, avec des comportements restreints et répétitifs. Il affecte la façon dont le cerveau traite les informations en modifiant, de manière encore non connue, l'organisation des réseaux de neurones durant le développement. Les symptômes sont généralement détectés par les parents dès les deux premières années de la vie de l'enfant.

L’autisme est un trouble de développement dont les conséquences et les effets se font ressentir tout au long de la vie. Quels que soient la sévérité des symptômes et les parcours de vie, les réponses apportées aux autistes et à leurs familles restent insatisfaisantes tant au niveau quantitatif que qualitatif.

Situation de l'autisme au Maroc
Au Maroc, la situation est alarmante quand on parle de l'autisme. Le Maroc ne possède aucun « Plan Autisme » pour la prise en charge de la maladie. Seuls deux centres disposent d’une cellule de dépistage, et il n’existe à ce jour, aucun centre de formation professionnelle, que ce soit dans le domaine de la médecine, de l’éducation ou de la thérapie spécifique à cette pathologie.

Parallèlement, les associations existantes mènent des actions de mobilisation et de communication pour une prise de conscience de la situation des autistes par les professionnels de la Santé, les chercheurs, les familles, les pouvoirs publics, les médias et le grand public.

Suite au rapport sur “La situation de l’autisme au Maroc” publié en 2009, un Comité National Autisme avait alors été mis en place au niveau gouvernemental en vue de coordonner une stratégie de prise en charge des personnes autistes. Mais les associations d’autisme affirment que ce comité est rapidement devenu inexistant et inactif.

Aujourd’hui, aucune politique n’est mise en avant pour les enfants et personnes autistes, que ce soit en matière de scolarisation, de diagnostic ou de prise en charge, hormis les projets portés par les familles et les associations.

La situation des enfants et adultes autistes devient une priorité nationale au Maroc. Il y’a une déficience de personnels formés et de centres pour le diagnostic précoce, une carence de classes pour la scolarisation d’enfants (CLIS) et leurs intégrations en milieu scolaire, une indifférence totale dans la vie sociale des personnes touchées par le syndrome autisme.

L’Association « Autism Research
Morocco »
En commémoration à la journée mondiale de sensibilisation à l’autisme, les associations interpellent le Chef du gouvernement marocain sur la politique de santé publique pour l’autisme.

Autism Research Morocco (ARM) a organisé dans la région de l’Oriental, une journée scientifique qui s'assignait comme objectif d'informer le public et les acteurs concernés sur les tendances, les mécanismes et les moyens appropriés destinés aux personnes autistes et à leurs familles. Cette journée débat a permis de poser les jalons d'une démarche, de la façon la plus sereine possible, quant à la reconnaissance des enfants autistes et les moyens les moins nocifs qui pourraient être proposés pour les handicapés et leurs familles.
Autism Research Morocco projette, avec le Centre de Ressources Autisme Ile de France (CRAIF) et l’association Autisme Enfants du soleil, la mise en place du premier Centre de Ressource Autisme Maroc (CRAM) de l’Oriental.
Grâce à une équipe pluridisciplinaire spécialisée et expérimentée, le Centre mettra en place une structure de diagnostic, de sensibilisation et de conseils, de la recherche et de la formation des professionnels de la santé. Le Centre (CRAM) de l’Oriental sera ainsi le premier Centre au Maroc consacré à l’autisme et aux troubles envahissants du développement.

Docteur Abdelhadi ZAHOUANI
Président de Autism Research Morocco (ARM)
Nutritionniste (PhD), Pharmacologue (PharmaD) et Directeur des affaires médicales du Groupe International Pnk, diplôme Inter Universitaire Données actuelles sur l'autisme(CHU Cochin, Paris)






0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

 
Top