Depuis la mise en place fin décembre 2007 du CCME, on attendait des responsables de ce conseil qu'ils préparent une série d'avis consultatifs, dont un concernant les modalités concrètes de participation et de représentation parlementaire au Maroc des citoyens marocains résidant à l'étranger.

Or plus de huit années après, aucun avis consultatif n'a été présenté, quel que soit l'aspect concernant la communauté (économique, social, culturel, éducatif, religieux, jeunes, femmes, sécurité sociale etc..). Par contre, dans le domaine politique et démocratique, non seulement il n'y a pas eu d'avis formel, mais dès le départ, les trois responsables du CCME ont montré qu'ils étaient viscéralement contre cette participation.

C'est ainsi que lors d'une conférence donnée à la mi-novembre 2008 à New-York dans le cadre d'une ONG de Marocains aux USA, la revendication du droit à l'éligibilité parlementaire des citoyens marocains résidant à l'étranger, est considérée par D. El Yazami, président du CCME, comme une revendication " purement personnelle et égoïste, « renvoyant aux " intérêts personnels de certains ».

Ces propos tenus par le président du Conseil de la communauté marocaine à l'étranger, ont été dévoilés par la vidéo suivante, diffusée à la mi-novembre 2008 sur You Tube


Rabat, le 1er avril 2016
Abdelkrim Belguendouz






0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

 
Top