Le discours royal du 6 novembre 2005, prononcé par le Roi Mohammed VI à l'occasion du 30ème anniversaire de la Marche Verte, est un discours fondateur, restituant aux Marocains résidant à l'étranger leur citoyenneté pleine et entière, en leur permettant notamment d'être représentés à la chambre des députés dans le cadre de circonscriptions électorales législatives de l'étranger.

Mais la concrétisation de cette décision a été stoppée par la mesure gouvernementale prise le 16 juin 2006 d'instituer ce qui été appelé la démarche "progressive" ou "graduelle". Dix années après ce discours et en dépit de l'article 17 de la Constitution rénovée, la question de la participation et de la représentation politique des citoyens marocains à l'étranger par rapport au Maroc, reste entièrement posée.  

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

 
Top