Une trentaine de blessés et 5 enfants disparus suite à une grande bousculade à la Grande mosquée Hassan II à Casablanca à l’heure de la prière des aurores (salat al Fajr) de ce mardi.

Alors que certains témoins évoquent une mystérieuse détonation (bruit d’un projecteur électrique !!!) qui se serait produite dans la partie réservée aux femmes, d’autres, la majorité, parlent d’un rat qui aurait surgi parmi les prieuses semant la panique par elles, une panique qui s’est propagée comme une traînée de poudre au « rayon » hommes, d’où la bousculade aggravée par le grand nombre de fidèles venus des 4 coins de Casablanca et même d’autres villes pour célébrer la nuit du destin.

A l’heure actuelle personne ne sait encore ce qui a vraiment provoqué cette grande bousculade-évasion ! D’autant que certains parlent aussi d’un court-circuit…


Deux femmes perdent la vie dans une autre bousculade à Marrakech
Le journal en ligne « journaldumusulman.fr » rapporte que deux femmes ont perdu la vie dans une bousculade survenue lundi soir 13 juillet, pendant la prière de tarawih dans la cour d’une école du quartier Sidi Youssef Ben Ali à Marrakech, dans le sud du Maroc.

D’après les autorités de la wilaya de Marrakech, il s’agit de deux femmes âgées de 72 et 52 ans décédées lors de cette bousculade, qui aurait été provoquée par des « cris de panique » pour une raison encore indéterminée qui ont entraîné la bousculade mortelle.

Une dizaine d’autres blessées ont été évacués vers les hôpitaux de la ville pour y recevoir les soins nécessaires, alors que les autorités locales, les éléments de la protection civile et les services de sécurité se sont rendus sur les lieux pour superviser les opérations de secours.

Le nombre de fidèles présents durant cette prière nocturne n’a pas été précisé, mais les autorités rappellent qu’en raison de l’affluence que connaissent les mosquées durant le mois de Ramadan, les prières surérogatoires sont autorisées dans des lieux publics aménagés à cet effet.

Une enquête a été ouverte pour déterminer les causes précises de cet accident mortel.




0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

 
Top