Le monde est manipulé afin de correspondre à certains niveaux spécifiques d'obéissance à l’exception de la classe dominante à qui on lui permet d’agir et de penser indépendamment. C’est l'équivalent de « dieux » dans le modèle du « nouvel ordre mondial ».

Dans ce modèle, les gens qui sont « en dessous des maîtres » n'ont pas besoin d'être modifiés biologiquement pour servir d'esclaves fonctionnels. Il suffit simplement de leur donner une éducation inférieure. Nous reconnaissons publiquement ce concept quand nous utilisons les termes « col bleu » et « col blanc », qui permettent de séparer les individus en classes ou « castes » en fonction de leur niveau d'éducation....  Rédaction La Vigie marocaine

Walter Vetsch : Un modèle de la société États-unienne
Supposons que vous vivez dans un village dont la seule source d'eau est le puits communal. Malheureusement, ce puits est en voie de s'assécher et vos camarades villageois sont très inquiets.

Un jour, vous sortez marcher et vous décidez de grimper une colline que personne n'a jamais grimpée auparavant. De l'autre côté de cette colline, vous trouvez une source naturelle d'eau pure qui peut fournir bien plus que ce qui correspond aux besoins de votre village.

Examinons maintenant les deux scénarios possibles sur la façon dont vous pourriez exploiter la découverte. Nous appellerons le premier scénario « la manière naturelle » et le second scénario, « la manière états-unienne ».

La manière naturelle
Dans ce scénario, vous prélevez de l'eau, vous retournez au village, vous appelez tous les villageois et vous leur dites : « Notre problème d'eau est résolu

! De l'autre côté de cette colline, il y a une source naturelle avec plus d'eau que ce dont on n'aura jamais besoin et son goût est encore meilleur que celui de l'eau du vieux puits. Tenez, je vous en ai rapporté. Goûtez-la ! » Tout le monde se réjouit et vous commencez à discuter de plans pour poser des conduites de manière à ce que vous n'ayez pas besoin de grimper la colline pour avoir accès à cette eau. Il s'agit de la «manière naturelle ».

La manière États-unienne
Dans ce scénario, vous prélevez l'eau de la source et vous retournez au village. Vous appelez les villageois et vous leur dites : « Regardez ce que j'ai ici - de l'eau fraîche et pure. Essayez-la ». Ils sont tous enchantés et demandent : « Où se trouve cette eau pour qu'on puisse l'exploiter et sauver notre village ? » Et là, vous dites : « Cette information est classifiée et c'est un secret commercial. Ce que je vous ai donné était un échantillon gratuit. Cependant, à partir de maintenant, je suis la « Société des eaux ». Si vous voulez de l'eau pour continuer à vivre, vous devez me payer... d'avance ».

À partir de maintenant, les gens du village vous donnent de l'argent. Avec cet argent, vous pouvez embaucher quelques personnes pour aller chercher l'eau et la ramener aux villageois désespérés.

En revanche, votre « secret commercial » est fragile. Si quelqu'un apprend que la source est de l'autre côté de la colline, les gens iront chercher l'eau gratuitement et vous fermerez boutique. C'est ce que vous souhaitez éviter à tout prix. Vous devez donc choisir soigneusement les gens qui travailleront pour votre « société » et vous assurer qu'ils jureront de garder le secret. Vous pouvez offrir à vos loyaux employés des récompenses pour qu'ils se taisent, de l'eau gratuite pour eux et leur famille. Ils pourront même en gaspiller un peu par plaisir. Comme vos profits augmentent, vous pouvez vous permettre de dépenser plus d'argent sur la sécurité.

D'abord, vous utilisez des techniques psychologiques pour vous assurer que les personnes du village ne pensent même pas à grimper la colline. Vous lancez des rumeurs au sujet d'un monstre qui vit de l'autre côté de la colline. Toute personne qui s'y aventure sera dévorée et ne reviendra jamais. Au cas où quelqu'un ne vous croirait pas, vous embauchez des tireurs isolés qui se cachent aux alentours du sommet de la colline. Si quelqu'un semble s'approcher trop près et risque de découvrir votre « secret commercial », les tireurs devront le tuer et le jeter dans un trou de l'autre côté de la colline. On dira ensuite aux gens que « le monstre a dû l'attraper ».

Au fil du temps, vos profits augmentent. Maintenant, vous avez plus d'argent que nécessaire. Vous pensez aux autres choses agréables auxquelles il pourrait servir. Avec votre argent, vous pourrez vous emparer des médias et du système d'éducation.

On enseignera aux gens que vous êtes dorénavant « le dieu de l'eau », que vous avez toujours existé, que vous voyez tout et savez tout, etc. Les livres scolaires seront réécrits pour que les enfants apprennent ça. Si vous rencontrez des dissidents, il y a toujours la fosse de l'autre côté de la colline et « l'histoire du monstre » pour expliquer les disparitions.

Vous pouvez maintenant vous permettre de faire des choses aimables de temps en temps, comme donner de l'eau gratuite aux pauvres assoiffés qui ne peuvent pas vous payer, mais juste assez pour les garder à peine vivants. Vous pouvez aussi envisager de faire de même envers vos loyaux employés.

Il est évident que vous aurez des gardiens de sécurité entraînés pour les surveiller et s'assurer qu'ils restent fidèles. Cependant, une meilleure manière de cultiver leur loyauté est de leur offrir des avantages que d'autres n'ont pas.
Au village, l'eau est précieuse pour les gens désespérés, parce qu'ils ne connaissent pas la vérité. En revanche, pour vous, l'eau n'est pas un souci puisque vous en avez plus que nécessaire. Alors, pourquoi ne pas être totalement décadent ?

Vous pouvez construire «un centre de loisirs» pour vos employés, avec piscine et station thermale. Comme ça, ils pourront s'amuser et gaspiller toute l'eau qu'ils veulent. Plus tard, vous pourrez élargir le concept en créant un « village secret » localisé sur l'autre versant de la colline, où ceux qui vous sont loyaux jouiront de tout le luxe pendant que les gens ordinaires du village originel souffriront et réclameront votre clémence du fait que vous augmentez continuellement le prix de l'eau.

Voilà ce qui correspond à la « manière états-unienne ».

Auteur : Walter Vetsch
Source de la traduction : artemisia-college.info




0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

 
Top